Urgent

  • lire la suite

    À l’attention toute particulière des citoyens suisses Signature urgente d’un nouveau référendum ! Réferendum 8 juillet 2021 fiche de signature et argumentaire Bonjour à tous, La loi Covid-19 est malheureusement passée mais tout n’est pas perdu. Un recours a été déposé au tribunal fédéral pour annuler cette votation étant donné les lacunes d’informations au niveau de la brochure de vote. En effet, certains articles n’étaient pas mentionnés dans la loi soumise au peuple suisse, dont celui qui permet la mise en place du certificat covid (avec vaccination semestrielle). À ce sujet, vous trouverez plus de détails dans le document référendaire annexé. Un nouveau référendum URGENT annexé est en cours jusqu’au 8 juillet. Il concerne spécifiquement ces articles. Signez nombreux en cas d’intérêt et partagez ! Avec mes meilleures salutations, Jean-Marc Berthoud Référendum contre la modification du 19 mars 2021 de la loi fédérale sur les bases légales des ordonnances du Conseil fédéral visant à surmonter l’épidémie de COVID-19 (Loi COVID-19)

Pour le comité: à votre service au 021 616 88 88

Tract prêt à être imprimé::

Bonjour. Séances des vendredis soirs dès 19h00 à la salle ou par internet en cliquant simplement sur ce lien, .
https://framatalk.org/9m4yy059hodusd

Ordre du jour habituel… Notamment discussion des actualités et articles récents
https://1291.one/category/articles/  et www.1291.one/articles …

PROCHAINES ACTIONS

Nouveau référendum très urgent.

par François de Siebenthal | Mai 24, 2021 | Articles | 0 commentaires

Le Réseau Choix Vaccinal lance le référendum 

“NON au certificat sanitaire” !

IMG_7699.PNG

Délai au 8 juillet.

Voici le formulaire référendaire contre le “certificat sanitaire” !

télécharger

A imprimer, à signer et à faire signer directement depuis chez vous.

Et à renvoyer très rapidement à l’adresse citée au bas du formulaire, merci de votre participation

D’autres listes peuvent être commandées à l’adresse suivante:
Referendum COVID-19, Postfach, 9470 Buchs, www.covid19-referendum.ch , info@covid19-referendum.ch
KONTO 85-605923-9 CHF | IBAN CH19 0900 0000 8560 5923 9 | BIC POFICHBEXXX | BEZEICHNUNG Netzwerk Impfentscheid, 9470 Buchs

Le formulaire référendaire en PDF, à télécharger d’urgence, à imprimer et à signer !

Nous vivons une situation politique historique, marquée par les restrictions sans précédent et une dérive autoritaire de notre exécutif… Dans ce contexte, le RESEAU CHOIX VACCINAL s’engage une fois encore pour la défense de la liberté vaccinale et des principes d’intégrité physique et psychique, principes clairement inscrits dans notre Constitution.

Ainsi, nous mobilisons toutes nos forces pour lancer un référendum d’urgence contre le “certificat sanitaire”, présenté le 19 mai par le conseil fédéral.

Ce projet de “pass vaccinal” à peine déguisé viole allègrement les principes de base de l’état de droit, en créant, de fait, des catégories différenciées de citoyens, qui ne seront plus égaux devant la loi.

Evidemment, nos gouvernants profitent des opportunités de la loi Covid19, dans sa version discrètement remaniée de fin mars 2021, pour instaurer de nouvelles normes sociales visant le contrôle social et l’injonction vaccinale, qui semble désormais le seul mantra de nos autorités en matière de santé publique.

Pour nous soutenir, rejoignez nous sur Telegram (en allemand) : https://t.me/ref_Impfzertifikat

Et sur notre site web (en allemand) : https://covid19-referendum.ch/start/

Veuillez vous inscrire immédiatement et diffuser les liens ci-dessus dans votre réseau, car la période de collecte des signatures est très courte (8 juillet) !

* * *

Quels seront les effets désastreux du “certificat sanitaire” ?

  • Une surveillance numérique généralisée, intégrant un traçage constant des citoyens, avec le concours des géants de la technologie internet

  • Une contrainte vaccinale déguisée, vous forçant à accepter des vaccins encore expérimentaux, sous peine d’être exclu de certains lieux ou services

  • Une confiscation de vos données personnelles, de vos informations de santé, désormais gérées par des opérateurs privés, sans aucun contrôle démocratique

  • Une politique de discrimination, qui stigmatise les individus non-vaccinés et tend à en faire des citoyens “de seconde zone”, privés de certains droits et inégaux devant la loi

Ensemble, soutenons le référendum lancé par le RESEAU CHOIX VACCINAL !

Organisez des flash-mobs qui ne sont pas annoncées ici pour des raisons de confidentialité) :

Samedi 24 avril : Manifestation pour les libertés à RAPPERSWIL (SG).

Samedi 15 mai : Manifestation pour les libertés à NEUCHÂTEL.

Samedi 22 mai : Manifestation pour les libertés à BIENNE.

Samedi 29 mai : Manifestation pour les libertés à SOLEURE.

Référendums, trois fois NON Le 13 juin 2021 le peuple suisse va s’exprimer notamment sur 3 référendums et 2 initiatives. Nous recommandons d’aller voter, vu les fraudes rendues trop faciles par les votes par correspondance, seulement le dimanche en personne, , 3 non aux référendums et 2 oui aux initiatives.

Organisez de simples marches promenades spontanées et décentralisées ou flash mob aléatoires  sans demander d'autorisations. On en a le droit vu la jurisprudence européenne.

Il faut vraiment viser discret et SANS FLYER.
Discrètement avec un groupe telegram privé.
On n'invite sur le groupe pour cet événement que des gens que l'on connait personnellement EN VRAI afin d'éviter les trolls ou les dénonciateurs.
Si chacun invite 2 personnes de confiance qui invitent elles aussi 2 personnes on peut être beaucoup mais il faut que ce soit discret. PAS DE RÉSEAUX SOCIAUX.
En février, la marche contre les masques à l'école primaire a réuni 300 personnes. Les flics n'étaient pas au courant donc pas de robocops et vu qu'en temps normal il n'y a qu'entre 10 et 20 flics de service à Fribourg, ils nous ont suivi mais nous ont laissé tranquilles.  Il était même possible de discuter avec.
Donc pour résumer,  IL FAUT S'ORGANISER DISCRÈTEMENT!
Groupe Telegram et aucune fuite.
Jouer avec l'effet de surprise là où ils ne s'y attendent pas.
Malheureusement  Berne est la ville la mieux défendue de Suisse, donc prudence avec les fausses manifestations organisées par des inconnus, donc probablement la police….

Bonjour. Nouvelles à faire circuler largement. Merci

https://1291.one/audience-du-13-avril-reportee/

Nous serons plus de 40 personnes. Inscriptions encore possibles, même au dernier moment, le bus est très grand, paiement de fr 30.- aller et retour possible dans le bus, merci d'indiquer depuis où vous voulez nous rejoindre et le nombre de personnes, si possible avec  le formulaire pour nous faciliter le travail
https://forms.gle
Samedi 10 Avril 2021, horaire du bus
06h30  Rendez-vous à Genève, Gare routière.

07h30 Rendez-vous à Lausanne, devant la Gare

Vevey, 8h00 prise certaine de passagers valaisans au parking de la sortie de l'autoroute.

Parking périphérique gratuit les week-end.
du Château d’Hauteville. S'il est plein, Parking périphérique gratuit les week-ends
de La Veyre-Derrey tout proche

Bulle, 8h45 prise certaine de passagers  au restoroute de la Gruyère

* Berne, 9h15 prise certaine de passagers  au restoroute du Grauholz

, halte au Lion de Lucerne ( si en avance, sinon au retour ) puis  Altdorf.

11h45 env., arrivée à Altdorf

Attente ou plan B en fonction des circonstances et si le temps le permet.

Halte au Grütli, par Seelisberg

départ et retour

à disposition tout le jour dit et avant au 079 261 41 54

Conseils:
Prenez des miroirs pour que les robocops se voient dans le miroir.
Prenez des photos de leurs chaussures et matricules.
Prochain spectacle des bonhommes blancs à Altdorf
Samedi 10 Avril 2021
Prenez plusieurs couches d'habits, de bonnes chaussures pour les plans B, une gourde et un petit pic-nic.

Aspects juridiques et pétition:
https://1291.one/plaintes-penales-covid-et-nuremberg-2/

Altdorf demain. Il suffit de faire des groupes de moins de 300 personnes, car le gouvernement uranais a adopté une disposition interdisant provisoirement les rassemblements de plus de 300 personnes. "Aktionbündnis Urkantone" a déposé un recours contre la décision de l'exécutif. Nous y allons donc  avec notamment les bonhomes en blanc pour résister aux abus grotesques. Venez les soutenir. On chantera, dansera, avec le plein de soleil, de vitamines D et surtout de belles rencontres humaines et souriantes…Inscriptions encore possibles, même au dernier moment., le bus est très grand, paiement de fr 30.- aller et retour dans le bus ou par compte bancaire ci-dessous.:
https://forms.gle
Il est possible de s'inscrire aussi alternativement par telegram.
https://t.me/joinchat

Pour en discuter ce vendredi soir, conférences par internet  dès 18h00
https://framatalk.org
Ordre du jour habituel… Notamment discussion des actualités et articles récents
www.1291.one

Samedi 20 mars à Liestal. C'est de mon devoir que d'avertir des risques d'amendes ET de violences, surtout à Berne. Par contre, à Liestal, la marche est déclarée et permise, avec beaucoup moins de risques de débordements.

Samedi 20 mars 2021 à 13 heures.
🔜Collection Emma Herwegh-Platz Liestal pour la marche
15h00 Rallye au centre sportif de Frenken, Liestal

Bonjour.

Ce soir 26 mars. Maintien de Altdorf, le samedi 10 avril. Séances des vendredis soirs de 19h00 à 21h00..

https://framatalk.org

Ordre du jour habituel… Notamment discussion des actualités et articles récents…

https://odysee.com/@AgoraTVNEWS
Discussion-avec-Francois-et-Annick

Le discours en français à Listal sur les perversions, par le Dr Edouard Broussalian, traduit par Angélique.

Le cortège à Liestal

🔝 Les orateurs du rassemblement :
Josef Ender, Action Alliance Original Cantons
Caro Jockel, Association "Parents d'enfants".
Marco Caimi, MD
Dr Edouard Broussalian, homéopathe
Dr. Bruno Dalle Carbonare, biologiste moléculaire
Alec Gagneux
Stefan Lang, conseiller municipal
Jana Aurelia

Information importante :

  • L'arrivée se fait de préférence par les transports publics
  • Événement avec port obligatoire de masques selon le règlement COVID
  • Ventes très limitées possibles AVANT la marche.
  • Commandes en ligne pour Liestal possibles jusqu'à jeudi midi

Vous êtes nombreux, NOUS sommes plus nombreux !
www.stillerprotest.ch

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

🔜 Samstag 20. März 2021 13.00 Uhr
🔜Besammlung Emma Herwegh-Platz Liestal für den Marsch
🔜 15.00 Uhr Kundgebung Sportanlage Frenken, Liestal

🔝 Redner an der Kundgebung:
Josef Ender, Aktionsbündnis Ur-Kantone
Caro Jockel, Verein "Eltern für Kinder"
Dr. med. Marco Caimi
Dr. Edouard Broussalian, Homöopath
Dr. Bruno Dalle Carbonare, Molekularbiologe
Alec Gagneux
Stefan Lang, Gemeinderat
Jana Aurelia

Wichtige Infos:

  • Anreise am Besten mit den öffentlichen Verkehrsmittel
  • Veranstaltung mit Maskenpflicht gem. COVID-Verordnung
  • Nur sehr eingeschränkter Verkauf VOR dem Marsch möglich
  • Onlineshop-Bestellungen für Liestal bis Donnerstagmittag möglich

Sie sind viele, WIR sind mehr!
www.stillerprotest.ch

Bonjour.
Séances des vendredis soirs de 18h00 à 21h00..
https://1291.one/agenda/
et lien direct à cliquer simplement ci-après
https://framatalk.org

Mesdames, Messieurs

Le 7 mars aura lieu la votation sur l’E-identité. Ce sera une votation très serrée, et les chances de réussir sont bonnes malgré tout. Mais il faut, à présent, mettre un coup d’accélérateur avant la votation ! Nous nous battons pour gagner, pas pour perdre ! Nous aideras-tu ? Alors imprime des flyers et distribue-les, merci!


Bonjour François

Le Conseil Fédéral et le Parlement veulent introduire un changement de système historique : à l’avenir, des entreprises privées seraient habilités à établir le passeport électronique suisse (E-ID) et à gérer des données personnelles sensibles. A la place des bureaux des passeports de l’état, des grandes banques, des assurances et des grands groupes proches de l’état disposeraient de ce pouvoir.

Probablement que tu sais déjà tout cela. Mais sais-tu aussi que nous avons de vraies chances de gagner ces votations ? Pour y arriver, il est très important d’utiliser les semaines restantes avant la votation pour mobiliser de toutes nos forces et pour informer les gens.

Pour cela, tu peux commander des flyers, gratuitement. Il s’agit d’informer le plus de personnes possibles sur ce référendum essentiel et les motiver à voter NON, le 7 mars 2021.

François, joins-toi à nous ! Commande dès maintenant une enveloppe avec 20 flyers gratuits pour les distribuer dans ton voisinage.
Oui, je veux commander des flyers !

Merci pour ton engagement !

Meilleures salutations

Armelle

Campaigner Campax

PS: Si tu veux faire une commande plus grande de flyers, à partir de 100 pièces, envoie un courriel à
armelle@campax.org.

Vladimir Poutine a annoncé hier le retour à la normale en Russie :

“En Russie, la situation avec le coronavirus se stabilise ; les restrictions imposées en lien avec la pandémie peuvent être progressivement levées. En général, la situation épidémiologique dans le pays se stabilise progressivement. Ce matin, j’ai écouté les rapports : nous avons déjà le nombre de guéris supérieur au nombre de malades. Le nombre de personnes infectées diminue, il est à moins de 20 pour mille. Cela permet de supprimer soigneusement les restrictions imposées.”

https://boriskarpov.tvs24.ru/

Fausses nouvelles de l'arrestation du Pape et de prélats au Vatican dans la nuit de ce dernier samedi , preuve angélus du dimanche à midi
https://youtu.be/YYdokZ1V0Ko

https://youtu.be/YYdokZ1V0Ko

Cher M. de Siebenthal

Merci pour vos messages. Concernant le texte du comité sur la loi COVID-19 pour les explications du Conseil fédéral : Si vous soumettez un texte commun avec les Amis de la Constitution, vous n’avez qu’à vous coordonner avec eux. S’il n’y a pas de texte commun et vous voulez soumettre un texte séparé, l’information ci-après et les modèles ci-joints font foi. Merci d’en prendre connaissance.

Exigences formelles concernant les textes des comités qui soumettent des textes séparés (voir PDF 2a et Word 2b en annexe)

Espace à disposition en total 1½ page A5 pour tous les comités qui ont déposé des signatures (c’est-à-dire le Comité référendaire pour une écologie sociale se partage 1½ page A5 avec le Comité économique « Non à la loi sur le CO2 »)
Longueur du texte Si les comités ne parviennent pas à convenir d’un texte commun, l’espace à disposition est répartie entre eux au prorata du nombre de signatures qu’ils ont recueillies. Si tous les comités ensembles déposent 50'000 signatures, chaque comité reçoit 50 caractères (espaces y compris) par 1000 signatures qu’il a déposées. 50 caractères correspondent plus ou moins à une ligne dans les explications du Conseil fédéral. Si plus de 50'000 signatures sont déposées, le calcul s’adapte en fonction du nombre supplémentaire et par conséquent, un comité reçoit moins de 50 caractères par 1000 signatures déposées.
Structure -         le nom du comité avec un maximum de 40 caractères (p.e. Comité « Pour une écologie sociale »)-         un paragraphe avec un maximum de caractères selon le calcul en-haut-         un titre marginal avec un maximum de 35 caractères
Langues Français, allemand, italien ou romanche; le texte original est traduit dans les autres langues par la Chancellerie fédérale.
Adresses de sites internet Chaque comité ne peut mentionner que deux adresses de sites internet au maximum. Ces adresses figureront au bas du paragraphe contenant les arguments du comité.

Les bases légales relatives aux explications du Conseil fédéral sont fixées notamment à l’art. 11, al. 2, de la loi fédérale sur les droits politiques (RS 161.1;
https://www.admin.ch/opc/fr

Contenus prohibés « Le Conseil fédéral peut modifier ou refuser de reprendre des commentaires portant atteinte à l'honneur [ou] manifestement contraires à la vérité (…). »
Pas de liens vers des contenus illicites Les renvois à des sources électroniques ne sont repris que si le comité confirme par écrit à la Chancellerie fédérale que « ces sources ne contiennent pas d’indications illicites ni n’aiguillent l’internaute vers des publications électroniques au contenu illicite ». Un formulaire à signer est adressé à cet effet au comité par lettre recommandée.

Meilleures salutations

Beat Furrer
Chargé d’information des droits politiques

Chancellerie fédérale ChF
Section communication

Gurtengasse 5, 3003 Berne

tél. +41 58 465 02 45

beat.furrer@bk.admin.ch
www.bk.admin.ch

APPEL À TÉMOINS

Bonjour à tous, concernant mon audio de ce 19 décembre en milieu d'après-midi, je voulais revenir sur quelques élements et surtout sur la suite des événements… Voici ce qu'il s'est passé :

Premièrement, ma mère et moi ainsi que quelques amis, sommes arrivés un peu avant 16h sur la place de Berne (l'heure prévue du début de la manifestation), on avait des pancartes mais on les utilisait à ce moment là pour faire signer des référendums qu'on avait pris dessus. On était au beau milieu de la place quand des policiers sont venus contre nous et nous ont encerclés (à savoir qu'on avait les distances et qu'on était moins que 10 à ce moment-là). Ils nous ont tout de suite poussés vers le bord et ont pris notre identité, apparemment on gênait… Ils nous ont dit aussi qu'on avait le droit de signer des référendums à condition d'avoir les distances et le masque… Bref, on a dit qu'on était d'accord avec cela et voilà que deux minutes plus tard ils nous disent qu'on doit déguerpir de Berne car on est interdit de la ville pour 48h… Oui, ils venaient de dire qu'on avait le droit de signer des référendums…… Sous la colère je vous ai fait cet audio.. sous leur yeux…

Une minutes après nous avoir lâché, nous avons vu une résistante au centre se faire entourer par la police parce qu'elle portait un panneau sur elle (UNE HONTE), nous sommes donc allés avec ma mère la soutenir, en levant nos panneaux aussi (je vous rappelle juste que les panneaux ont était fait pour les référendums qu'on voulait faire signer, photo suivra…)… Bien sûr, nous nous sommes également fait encerclés par les policiers, ces derniers nous ont emmenés derrière les fourgons (cachés de la vue des manifestants bien sûr !) et nous ont MENOTTÉS et l'un des policier m'a même dit que j'étais un "petit con" et qu'il fallait réfléchir à mes actes (faire signer des référendums, ou soutenir une pauvre damme sans défense seule au milieu de la police peut-être ? 🤔)… Nous avions l'impression d'être des terroristes !! 😡😡😡 Non mais c'est la Corée du Nord ici ou bien ??? 🤨

Bref derrière les fourgons, ma mère pleurait en disant "vous êtes inhumains, vous trouvez cela normal?" et moi, en voulant me tourner pour la voir, le policier m'a tourné la tête et presque plaquée contre le fourgon pour que je ne puisse même pas l'apercevoir !! Incroyable, non?… Une fois menottés, pris l'identité une deuxième fois et fouillés nous sommes partis au poste où nous avons dû expliquer nos actes "criminels", ils nous ont refouillés et repris pour une TROISIÈME fois notre identité… Ensuite, ils ont pris chacune de nos feuilles de référendums (nous en avions 3) et nous ont pris nos pancartes. Histoire de vérifier si ce que nous disions était vrai j'imagine ?? 🤔🤔

Sachez, mesdames et messieurs, qu'à AUCUN moment nous avions été vulgaires contre eux (contrairement à un policier qui m'a insulté) et que nous avons montrés aucune résistance lors de notre arrestation.

Sachez également que lorsque nous recevrons notre amende (ils ne nous ont rien dit, mais on s'attend tout de même à en recevoir une…), nous la contesterons IMMÉDIATEMENT et que nous ferons également appel à notre avocat dans le besoin.

Mis à part cela, je tiens tout de même à préciser que les policiers dans le fourgon ainsi que ceux au poste était plutôt sympathiques, le problème était plutôt sur la place…

Cela s'est passé aux alentours de 16h30, est-ce que par hasard quelqu'un aurait pris des vidéos de ce moment et pourrait m'envoyer en privé ou ici ? Mon pseudonyme Telegram : @rphlr

En vous souhaitant à toutes et à tous de belles et joyeuses fêtes de fin d'année malgré tout ce qui se passe, portez-vous bien et ne lâchez rien, nous sommes sur la bonne voie ! 💪😉

Salut François, nous sommes allés à Berne hier, un groupe de 5 personnes d'Argovie pour récolter les signatures avant et pendant la manif.
On avait des problèmes avec la police déjà à midi, ils voulaient nous bannir de la place! Argument: la récolte des signatures est interdite dans le canton Berne! Nous avons discuté une demi-heure avec plusieurs policiers, sans accepter! La récolte des signatures pour le référendum au niveau fédéral ne peut pas être interdite par le canton! Finalement le chef de la police a reçu l'information (il a appelé quelque part) que nous avons le droit de récolter et ils se sont excusés.
Nous avons continué la récolte aussi sur la place fédérale mais tu as vu ce qui s'est passé, la police a vidé la place…
Et non, je ne suis pas d'accord que la police est spécialement agressive contre les suisses romands, j'ai été bannie de la place POUR LA RECOLTE DES SIGNATURES (il y a environ un moi) et je suis suisse allemande.

Notre appui à la démocratie US

Nos idées, images d' Agora TV news et appuis explicites et traduits notamment à 21min15 sur NTD en anglais, un réseau international 🙂
Olé.

https://youtu.be/pSoNOWjPmwY?t=1273
Extrait dès 21 min.

https://youtu.be/pSoNOWjPmwY
Toute la vidéo

USA: Bien que le collège électoral reconnaisse la victoire de Joe Biden, entre cette reconnaissance de son élection, et son entrée effective à la Maison Blanche, il y a des mondes !

Il faut attendre au moins le 21 décembre prochain, et le feu d’artifice de révélations stupéfiantes que l’équipe derrière Donald Trump, Q, et Donald Trump lui-même, vont faire au monde ! Ce sera la sidération.

De toute façon, l’élection doit encore être entérinée par les Grands Électeurs, qui sont des sénateurs, le 6 janvier prochain. Or, le sénat américain est à majorité républicain !

Le fait que Donald Trump ait viré le ministre de la Justice, .... William Barr, va TOUT changer.

https://youtu.be/_nRUShymEpM

Un rapport judiciaire confirme le truquage du système de vote Dominion notamment dans le comté d’Antrim (Michigan). ...

dans Etats-Unis — par Gontran Paume — 15 décembre 2020

Nouveau coup de théâtre dans cette élection à suspens. Le juge Kevin Elsenheimer, un juge du Michigan, a autorisé la publication d’une analyse judiciaire des données du système de vote “Dominion” utilisé dans le comté d'Antrim (Michigan).

Dans un premier temps, ce comté avait annoncé comme vainqueur Biden, avec 7 769 voix contre 4 509 à Trump. La machine, à qui on a demandé de recompter 2 fois les votes a, lors de ces deux recomptages, donné une large majorité à Trump, ce qui n’était d’ailleurs nullement étonnant dans un comté acquis aux républicains ces dernières années.

Le décompte final a été de 9 748 voix pour Trump (+ 5 239 par rapport au 1er décompte) et de 5 960 pour Biden (- 1 809).

Les responsables électoraux ont d’abord affirmé qu’il s’agissait d’une erreur humaine. Mais Russell James Ramsland, Jr., titulaire d’un MBA de l’Université de Harvard, membre de “Allied Security Operations Group”, un groupe de professionnels engagés notamment dans la cybersécurité a mené un rapport sur l’intégrité du système de vote Dominion dans ce comté. Ce rapport indique dans son article B-2, que le système de vote Dominion est “intentionnellement et délibérément conçu avec des erreurs inhérentes pour créer une fraude systémique et influencer les résultats de l’élection”. Le juge a donc autorisé la publication de ce rapport d’experts.

Du fait de cette analyse qui a été, je le rappelle, commandée par la justice, le parti républicain a décidé de faire voter aujourd’hui ses électeurs – tout comme l’ont fait aussi les électeurs du parti démocrate – dans 5 Etats: la Georgie (16 électeurs), le Nevada (6 électeurs), le Michigan (16 électeurs), la Pennsylvanie (20 électeurs) et le Wisconsin (10 électeurs). En tout 68 électeurs, soit 31 de plus qu’il n’en faut à Trump pour empêcher l’élection de Biden. Pour l’instant, les résultats “officiels” accordent ces 68 électeurs à Biden.

Ce sera aux deux chambres du Congrès de décider les votes de quels électeurs il faut compter. Ce cas est déjà arrivé au XIXe siècle. Si les deux chambres sont d’accord pour valider l’un des deux groupes d’électeurs, c’est ce groupe-là dont on comptera les votes qui ont été émis le 14/12/2020. La décision se fait Etat par Etat. S’il n’y a pas accord entre les deux chambres, l’Etat perd en principe la possibilité de participer au Collège électoral. Si le nombre d’électeurs pour lesquels il n’y a pas accord entre les deux chambres atteint 37, Biden ne pourra pas être élu, car 306-37=269 (il faut 270 voix pour être élu).

Dans le cas où aucun des candidats atteint 270 voix, l’élection est conférée à la Chambre des représentants, mais avec le principe 1 Etat=1 voix. Or, les représentants sont majoritairement républicains dans 27 Etats sur 50, majoritairement démocrates dans 20 et à égalité dans 3  (Michigan, Minnesota et Pennsylvanie).

Le 2e tour des deux élections sénatoriales fédérales qui aura lieu le 5/1/2021 sera très important. Si les républicains font élire au moins un de leurs deux candidats, ils garderont leur majorité au Sénat et seront donc en mesure, sauf trahison d’un de leurs sénateurs, d’empêcher la prise en compte des voix des électeurs démocrates de ces 5 Etats et donc de permettre le réélection de Trump.

Rappelons que rien qu’en Pennsylvanie, selon les avocats de Trump, 682 770 votes par correspondance n’ont pas été suffisamment contrôlés (signature, domicile dans l’Etat, âge, nationalité). Des dizaines de témoignages de grande ampleur ont été faits en justice:
hereistheevidence.com.

Continuons donc à prier pour que cette élection ait une heureuse issue.

Gontran PAUME

Un professeur vu dans «Hold-up» interné en psychiatrie. Sa femme a disparu !
Jean-Bernard Fourtillan, qui affirme dans le documentaire controversé que l’institut Pasteur a créé le coronavirus en 2003, a été admis dans une unité psychiatrique après son arrestation.
https://www.20min.ch/fr/story/un-professeur-vu-dans-hold-up-interne-en-psychiatrie

https://youtu.be/NRN-BGyevLE

pour votre information:
https://odysee.com
@nouvelle-terre:1/
Le-professeur-Jean-Bernard-Fourtillan

Sujet : selon l'art. 6.1 de la CEDH,
Date : Mon, 14 Dec 2020 19:30:07 +0100
De : Joseph JUND _ ESCOF <j-jund@escof.eu>
Pour : NASH.careiron@ch-uzes.fr,
careiron@ch-uzes.fr,
direction.careiron@ch-uzes.fr

M. Roman CENCIC, Directeur du CHS-Uzes,

Vous avez M. Jean-Bernard Fourtillan sous contrainte via SPDRE signé par un médecin et le préfet.

Je suis l'un de ses 2 défenseurs le jour de l'audience du juge des libertés qui a lieu au plus tard le 12ème jour d'internement.

Veuillez me communiquer le jour et l'heure de cette audience.

Salutations distinguées,

Joseph Jund

Inadmissible, un Docteur résistant aux mensonges enfermé en asile psychiatrique sur ordre d'un préfet !
https://www.youtube.com/watch?v=05SgnkRfqXc&feature=youtu.be

Fraudes US mises au point en Suisse https://youtu.be/A6uQXGsiTpk et https://1291.one/fraudes-ubs-poste-suisse/

Comment résister maintenant, https://youtu.be/PHZWhHnrfQE donc faites signer nos référenda et initiatives par tous les suisses, y compris ceux de étranger, leur adresse détaillée sans authentification des consulats ou communes suffit, la chancellerie fédérale est d'accord de les authentifier pendant 2 semaines supplémentaires après le 14 janvier pour les referenda qui sont sur www.1291.one

https://youtu.be/PHZWhHnrfQE

https://youtu.be/A6uQXGsiTpk

https://ripostelaique.com/exclusif-la-traduction-integrale-du-discours-historique-de-trump-sur-les-fraudes.html

La police veut vous arrêter ? ... N'oubliez pas que si çà vous arrive, vous avez le droit de vous taire et de demander l' assistance d'un avocat, qui aurait un autre avocat fiable à recommander  ? Henri Gendre. Avocat et notaire. Mediateur FSA Français, allemand et anglais. +41 26 347 49 49. h.gendre@perolles-partners.ch ou par exemple en Vaud Me Youri Widmer ? à Lutry, en Valais Jean-Luc Addor de Sion ou Me Philippe Pralong. Adresse. Route de Clovelli 10. Case postale 97 3963 Crans-Montana 1. Tél: 027 481 24 49. . Raisons de l'arrestation ( prob. calomnies, diffamations…… ) … !

Découvrez « Maître Henry Gendre se prononce sur la loi Covid-19 et la loi sur les mesures policières » de Christophe sur Vimeo.

La vidéo est disponible et peut être vue depuis https://vimeo.com/487259094

X a été libéré : fausse accusation d’un agent immobilier sur Fribourg pour avoir aidé, avec Y, un locataire, Cédric, lors de son état des lieux de sortie de son appartement. Il a défendu la cause d’un jeune de 29 ans, Cédric, né avec un handicap et dont l’AI avait décidé de le rejeter . Et maintenant ce jeune a pu récupérer l’AI. La gérance, une des pires du canton de Fribourg, a voulu aussi abuser de cet handicapé sans défense et lui faire payer la réfection totale de son appartement.

Exclusif : la traduction intégrale du discours historique de Trump sur les fraudes !

Publié le 3 décembre 2020 - par Maxime Lépante

Le mercredi 2 décembre, le Président Trump s’est adressé au peuple américain depuis la Maison-Blanche, dans une allocution enregistrée.

Il a longuement dénoncé les fraudes massives commises par les Démocrates lors de l’élection présidentielle, graphiques à l’appui, passant en revue les 6 États toujours contestés (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona), dans lesquels de nombreux recours, procès et auditions devant les législatures ont lieu.

Malgré la censure par CNN et par la majorité des grands médias américains, ce discours a déjà été vu plus de 10 millions de fois sur YouTube, Facebook et Twitter, et il a été largement rediffusé par les réseaux conservateurs (Newsmax, One American Network, NTD…).

Nous vous proposons ci-dessous la traduction intégrale de ce discours historique du Président Trump. Nous avons seulement supprimé quelques redites.

—————

Ceci est peut-être le discours le plus important que j’ai jamais prononcé.

Je veux faire le point sur nos efforts actuels pour révéler l’énorme fraude électorale et les énormes irrégularités qui ont eu lieu pendant les élections ridiculement longues du 3 novembre. Nous avions auparavant ce qu’on appelait le jour des élections. Nous avons maintenant des jours, des semaines et des mois d’élections, et beaucoup de mauvaises choses se sont produites pendant cette période ridiculement longue, parce que vous n’avez presque rien à prouver [concernant votre identité] pour exercer notre plus grand privilège, le droit de vote.

En tant que Président, je n’ai pas de devoir plus élevé que de défendre les lois et la Constitution des États-Unis. C’est pourquoi je suis déterminé à protéger notre système électoral, qui est aujourd’hui l’objet d’une attaque coordonnée.

Pendant des mois, avant l’élection présidentielle, nous avons été avertis qu’il ne faudrait pas déclarer une victoire prématurée. On nous a répété à maintes reprises qu’il faudrait des semaines, voire des mois, pour déterminer le vainqueur, pour compter les bulletins de vote par correspondance et vérifier les résultats. On a dit à mon adversaire de ne pas participer aux élections, de ne pas faire campagne. « Nous n’avons pas besoin de vous. Nous avons tout planifié. Cette élection est terminée. » En fait, ils agissaient comme s’ils savaient déjà quel allait être le résultat. Tout cela était très, très étrange. Quelques jours après l’élection, nous avons assisté à un effort orchestré pour désigner le vainqueur alors même que les votes étaient encore comptés dans de nombreux États clefs.

Le processus constitutionnel doit pouvoir se poursuivre. Nous allons défendre l’honnêteté du vote en veillant à ce que chaque bulletin légal soit compté et qu’aucun bulletin illégal ne soit compté. Il ne s’agit pas seulement d’honorer les votes de 74 millions d’Américains qui ont voté pour moi, il s’agit de faire en sorte que les Américains puissent avoir confiance en cette élection et en toutes les élections futures.

Aujourd’hui, je vais détailler certaines des irrégularités choquantes, des abus et des fraudes qui ont été révélés ces dernières semaines, mais avant de présenter juste une petite partie des preuves que nous avons découvertes – et nous avons tellement de preuves – je veux expliquer le complot corrompu que les Démocrates ont systématiquement mis en place pour le vote par correspondance, qui a permis que les résultats soient modifiés, en particulier dans les Swing States, qu’ils devaient gagner. Mais ils ne se doutaient pas que cela allait être si difficile, car nous étions nettement en tête dans tous les Swing States, bien plus qu’ils ne l’auraient jamais cru possible.

Alors qu’il est connu depuis longtemps que la machine politique Démocrate pratique la fraude électorale, de Detroit à Philadelphie, en passant par Milwaukee et Atlanta, et dans tant d’autres endroits, ce qui a changé cette année, c’est la lutte incessante du parti Démocrate pour imprimer et envoyer par la poste des dizaines de millions de bulletins de vote à des destinataires inconnus, sans aucune garantie d’aucune sorte. Cela a permis à la fraude et aux abus de se produire sur une échelle jamais vue auparavant. Utilisant la pandémie comme prétexte, les politiciens et les juges Démocrates ont radicalement changé les procédures électorales quelques mois et, dans certains cas, quelques semaines seulement avant l’élection du 3 novembre.

Les législatures ont très rarement été impliquées alors qu’elles auraient dû l’être selon la Constitution, et vous verrez que, alors que nous continuons à déposer nos plaintes, ce qui s’est passé est totalement incorrect d’un point de vue constitutionnel et juridique.

De nombreux États, comme le Nevada et la Californie, ont envoyé des millions de bulletins de vote à toutes les personnes inscrites sur leurs listes électorales. Que ces personnes aient demandé des bulletins de vote ou non, qu’elles soient mortes ou vivantes, elles en ont reçus.

D’autres États, comme le Minnesota, le Michigan et le Wisconsin, ont institué le scrutin universel par correspondance en plein milieu d’une année électorale, envoyant des formulaires de demande de vote par correspondance à tous les électeurs inscrits sur les listes électorales, sans se préoccuper de savoir qui ils étaient. Cet accroissement colossal du vote par correspondance a ouvert les portes à la fraude massive. C’est un fait bien connu que les listes électorales sont remplies de personnes qui ne sont pas légalement habilitées à voter, y compris celles qui sont décédées, celles ont déménagé hors de l’État, et même les non-citoyens de notre pays.

En plus de cela, les listes électorales sont truffées d’erreurs, d’adresses erronées, de doublons et de nombreux autres problèmes. Ce fait n’est pas contesté et n’a jamais été contesté. Des dizaines de comtés, dans les principaux Swing States, ont plus d’électeurs inscrits sur les listes électorales que de citoyens en âge de voter, comme c’est le cas dans 67 comtés du Michigan. Tout cela est prouvé.

Dans le Wisconsin, le Bureau des élections de l’État n’a pas pu confirmer la résidence [dans l’État] de plus de 100.000 personnes, mais a refusé à plusieurs reprises de retirer ces noms de ses listes électorales avant les élections. Nous savons pourquoi ils ont agi ainsi : parce que c’étaient des électeurs illégaux. Il est grotesque qu’en 2020, nous n’ayons aucun moyen de vérifier l’éligibilité de ceux qui votent lors d’une élection – et cette élection était la plus importante qui soit – ou de déterminer qui ils sont, s’ils vivent dans l’État ou même s’ils sont ou non des citoyens américains.

Nous avons trouvé dans tous les Swing States des infractions majeures ou une fraude caractérisée, portant sur un nombre de votes bien plus important que ce qui nous est nécessaire pour faire annuler les résultats de l’État.

Par exemple, dans le Wisconsin, où nous étions largement en tête le soir des élections, ils nous ont finalement fait perdre miraculeusement de 20.000 voix. Nous étions nettement en tête, puis à 3h42 du matin [dans la nuit du 3 au 4 novembre], il y a eu un énorme déversement de votes, quasiment tous pour Biden. Depuis, tout le monde essaie de comprendre d’où viennent ces votes. Ainsi, à 3h42 du matin, alors que j’étais gagnant de loin, je suis devenu perdant de peu. Telle est la chose terrible qui a eu lieu dans le Wisconsin. Mais nous aurons bien plus que les 20.000 voix nécessaires pour inverser le résultat de l’élection dans cet État.

Si nous avons raison sur la fraude, Joe Biden ne peut pas être président. Nous parlons de centaines de milliers de votes illégaux. Nous parlons de nombres que personne n’a jamais vus auparavant. Cela inclut les bulletins de vote qui ont été enregistrés sans que les observateurs Républicains puissent les vérifier, parce qu’ils avaient été expulsés hors des salles de dépouillement.

Cela inclut aussi les gens qui sont venus voter innocemment le 3 novembre, tout excités à l’idée de voter, fiers d’être citoyens des États-Unis d’Amérique, mais quand ils ont dit « je voudrais voter », on leur a répondu qu’ils ne pouvaient pas voter. « Je suis désolé », leur a-t-on dit, « vous avez déjà voté par correspondance. Nous avons reçu un bulletin de vote à votre nom, vous ne pouvez donc plus voter. »

Ils ne savaient pas quoi faire, et comme ils n’avaient personne à qui se plaindre, la plupart sont simplement repartis en trouvant cela étrange. Mais beaucoup d’autres se sont plaints avec véhémence, et dans la majorité des cas, ils avaient l’intention de voter pour Trump. En d’autres termes, ils sont allés voter et on leur a dit qu’ils avaient déjà voté. Ils sont repartis et maintenant ils sont horrifiés et ils ont perdu tout respect pour notre système électoral. Cela s’est produit des dizaines de milliers de fois à travers tout le pays. C’est dire à quel point les Démocrates étaient désespérés. Ils ont rempli des milliers de faux bulletins de vote pour des électeurs, en ne sachant même pas si ces électeurs allaient se présenter pour voter en personne. Lorsqu’ils se sont présentés, ils leur ont dit : « Désolé, vous avez déjà voté. »

En plus de tout cela, il y a une entreprise qui est très suspecte. Son nom est Dominion, et si vous avez accédé au processeur des machines à voter de cette entreprise, quand vous appuyez sur le bouton pour Trump, le vote va à Biden. Qu’est-ce que ce système ? Nous devons revenir aux bulletins de vote en papier. Peut-être que cela prend plus de temps, mais le seul système sécurisé est le papier.

Par exemple, dans un comté du Michigan [Antrim], qui utilisait les machines Dominion, ils ont trouvé que près de 6000 votes avaient été transférés à tort de Trump à Biden – et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Nous les avons pris sur le fait dans ce cas, mais combien d’autres cas ont eu lieu ? Y en a-t-il des centaines d’autres dans tout le pays ? Y en a-t-il des milliers ? Ils ont prétendu que ce n’était qu’un “pépin”, mais nous avons trouvé de nombreux “pépins” ce soir-là.

96% des dons faits à un parti politique par cette entreprise Dominion sont allés aux Démocrates, ce n’est pas une surprise. Et où les votes sont-ils comptés ? Il semble qu’ils sont comptés dans des pays étrangers, pas aux États-Unis. Dominion est un désastre. Les autorités électorales du Texas ont interdit à plusieurs reprises le déploiement des machines Dominion dans leur État, en raison de leurs failles de sécurité et de leur absence de protection contre les erreurs et les fraudes. Chaque district qui utilise les machines Dominion doit être soigneusement surveillé et des investigations poussées doivent y être menées, et pas seulement pour l’avenir.

Pour le moment, nous nous inquiétons du présent et de ce qui s’est passé lors de cette élection que nous avons gagnée sans conteste. Sous ma direction, les Républicains ont remporté 16 sièges de plus à la Chambre des Représentants des États-Unis, ce qu’ils n’étaient pas censés faire [selon les sondages]. Nous étions censés perdre de nombreux sièges, et au lieu de cela, nous avons remporté 16 sièges à la Chambre des Représentants, et une élection très importante à venir [en Géorgie] déterminera si nous gardons le contrôle du Sénat. Personne, dans tout le pays et même à Washington, ne s’attendait à l’énorme succès que nous avons eu à la Chambre des Représentants ni à l’énorme succès que nous avons eu jusqu’ici au Sénat.

Il est statistiquement impossible que la personne – moi – qui a mené la campagne à l’échelle des États-Unis, ait perdu [alors qu’à l’échelle locale les Républicains ont gagné]. Les plus grands sondeurs – pas ceux qui annonçaient mensongèrement que nous allions perdre le Wisconsin par 17 points – les seuls vrais sondeurs qui sont justes et honnêtes, nous ont dit : « Nous ne pouvons pas comprendre ce qui s’est passé. Cela n’est jamais arrivé auparavant. Vous avez mené votre parti à la victoire et vous êtes le seul à avoir perdu. Cela n’est pas possible. »

Le président de la Chambre des Représentants d’un certain État m’a dit : « Monsieur, je m’attendais à perdre mon siège, et à la place, grâce à vous, grâce à votre incroyable campagne et à tous vos meetings électoraux avec des dizaines de milliers de participants, nous avons remporté une énorme victoire. Mais bien que vous soyez beaucoup plus populaire que moi, j’ai obtenu beaucoup plus de votes que vous [dans ma circonscription] et il est impossible que cela se produise. Il y a quelque chose qui cloche. »

Je vais vous dire ce qui cloche : c’est la fraude électorale. Regardez par exemple le Michigan : à 6h31 du matin [dans la nuit du 3 au 4 novembre], il y a eu subitement un déversement de 149.772 votes. Je gagnais de beaucoup, puis tout d’un coup, boum, je passe de nettement gagnant à perdant de peu. Detroit [la plus grande ville du Michigan] est corrompue. J’ai beaucoup d’amis à Detroit, ils savent que Detroit est totalement corrompue.

En Géorgie, le récent recomptage ne sert à rien, parce qu’ils ne veulent pas nous laisser vérifier les signatures [sur les enveloppes de vote par correspondance], et si vous ne pouvez pas vérifier les signatures, vous ne trouverez pas la fraude. Mais nous avons en Géorgie un Secrétaire d’État et un Gouverneur qui se sont opposés à la vérification des signatures. Demandez-leur pourquoi ils agissent ainsi. Si vous ne vérifiez par les signatures, vous vous contentez simplement de recompter les mêmes bulletins de vote [dont tous les bulletins frauduleux], et cela ne sert à rien. Quand nous pourrons examiner les signatures sur les enveloppes, nous constaterons que plusieurs milliers de personnes ont voté illégalement.

Les Démocrates ont truqué cette élection dès le début. Ils ont utilisé la pandémie du virus chinois [coronavirus], comme prétexte pour envoyer des dizaines de millions de bulletins de vote dans tout le pays, ce qui est à l’origine de la majorité de la fraude, une fraude que le monde entier peut voir – et personne n’est plus heureux en ce moment que la Chine.

De nombreuses personnes ont reçu deux, trois voire quatre bulletins de vote. Des bulletins de vote ont été envoyés par milliers à des morts. En fait, de nombreuses personnes décédées ont rempli des demandes de bulletins de vote, puis ont voté, ce qui est encore pire. Et certaines de ces personnes sont mortes depuis 25 ans.

Des millions de votes ont été enregistrés illégalement rien que dans les Swing States, donc les résultats de chaque Swing State doivent être annulés immédiatement. Certains disent que c’est une sanction trop sévère. Eh bien, cela signifie-t-il que nous devrions créer un précédent, et que nous devrions être satisfaits d’élire un président dont les voix étaient frauduleuses ?

Non, cela signifie qu’il faut inverser l’élection, et tout le monde le sait. Les [médias] ont vu les preuves, mais ils ne veulent pas parler de la catastrophe qu’a été cette élection, une catastrophe totale. Mais nous allons prouver tout cela, et j’espère que les tribunaux, et en particulier la Cour Suprême des États-Unis, reconnaîtront que nous avons raison et, espérons-le, feront ce qui est juste pour notre pays, car notre pays ne peut pas accepter ce type d’élection. Nous pourrions dire, passons à l’élection suivante, mais ce n’est pas acceptable, nous devons aussi regarder notre passé.

J’ai gagné facilement chacun des 6 États contestés, très facilement, le soir de l’élection. Nous avons trouvé des centaines de milliers de votes frauduleux, bien plus que ce dont nous avons besoin pour gagner [chacun de ces États], bien plus que ce que la loi exige. Les médias le savent, mais ils ne veulent pas en parler. En fait, ils refusent carrément de couvrir [ces fraudes], car ils connaissent le résultat s’ils le font. Même ce que je dis maintenant sera dénigré et calomnié, mais ce n’est pas grave. Je continue d’avancer, car je représente 74 millions de personnes et, en fait, je représente également toutes les personnes qui n’ont pas voté pour moi.

L’escroquerie du vote par correspondance est la dernière manigance des Démocrates, qui depuis quatre ans tentent d’inverser les résultats de l’élection de 2016. Nos adversaires ont prouvé à maintes reprises qu’ils sont prêts à dire et faire n’importe quoi pour revenir au pouvoir.

Les forces corrompues qui enregistrent les votes d’électeurs morts et bourrent les urnes sont les mêmes qui, depuis quatre ans, ont perpétré contre moi des machinations frauduleuses l’une après l’autre. Ces gens s’opposent à notre mouvement, car nous accordons la priorité à l’Amérique. Ils ne donnent pas la priorité à l’Amérique, alors que nous redonnons le pouvoir au peuple américain. Ces gens ne veulent pas d’America First [L’Amérique d’abord], ils ne veulent du pouvoir que pour eux-mêmes. Ils veulent s’enrichir, c’est pourquoi ils ne veulent pas de moi comme président. Ils veulent non pas m’abattre moi, mais nous abattre nous tous. Nous ne pouvons pas les laisser faire ça.

Depuis que j’ai annoncé [en 2015] que j’étais candidat à la présidence, j’ai fait l’objet d’enquêtes et elles ne se sont jamais arrêtées. Elles ont continué pendant quatre ans, et je les ai toutes gagnées, je les ai tous battus. Il y a eu le mensonge sur la collusion avec la Russie, le canular de la destitution [impeachment], et bien plus encore.

Robert Mueller a dépensé 48 millions de dollars de l’argent des contribuables pour enquêter sur moi pendant deux ans et demi, a émis plus de 2800 citations à comparaître, exécuté près de 500 mandats de perquisition, émis 230 ordonnances pour obtenir la communication de documents et mené 500 entretiens avec des témoins, tout cela pour tenter de me faire tomber, et à la fin il n’a trouvé aucune collusion, absolument aucune.

Tout a été examiné. Un de mes amis, qui est très intelligent, a déclaré : « Vous avez été l’objet de plus d’investigations que quiconque au monde. Et le fait que vous en soyez sorti totalement blanchi signifie que vous êtes probablement la personne la plus propre de ce pays. »

Certains membres de cette administration, mais heureusement pas tous, ont été attaqués et calomniés. Et maintenant ils ont simplement disparu. Personne ne sait ce qui leur est arrivé. Pourquoi ne sont-ils pas actifs ? Pourquoi ne sont-ils pas impliqués ? La corruption est si endémique. Mais ils n’en pouvaient plus. Ils ont été menacés par les Démocrates et des choses horribles ont été dites à leur sujet alors que ce sont de bonnes personnes.

Si vous regardez tous les mensonges et tous les actes illégaux commis par tant de gens dans leur désir de détruire le Président des États-Unis, vous vous dites qu’il devrait y avoir une sanction. La chose la plus difficile que j’ai à faire est d’expliquer pourquoi toutes ces personnes qui ont été attrapées en train d’espionner ma campagne [en 2016 et 2017] n’ont pas été sanctionnées. Cela n’est jamais arrivé auparavant et cela ne devrait plus jamais arriver à un Président des États-Unis.

La fraude électorale que nous avons découverte ces dernières semaines est écrasante. Quand ils voient les preuves, tous les gens disent : « bigre, les preuves sont accablantes, mais il est trop tard pour changer le cours d’une élection, il est trop tard pour changer le résultat. »

En réalité, il reste encore beaucoup de temps pour certifier le vrai vainqueur de cette élection et c’est pour cela que nous nous battons. Quand vous voyez toutes ces fraudes, quand vous voyez tous ces faux votes, vous ne pouvez pas laisser une autre personne vous voler cette élection. Partout dans le pays, les gens sont descendus dans la rue en brandissant des pancartes “Arrêtez le vol” [Stop the Steal].

Pour comprendre comment nous allons contester cette fraude, il est important de connaître les problèmes liés au vote par correspondance. La Pennsylvanie, le Michigan, le Nevada, la Géorgie, l’Arizona et la plupart des autres États ont permis à tout le monde d’obtenir un bulletin de vote par correspondance et de voter sans présenter de pièce d’identité.

La plupart des Américains seraient également choqués d’apprendre qu’aucun État du pays ne vérifie que les électeurs ont la citoyenneté américaine pour voter aux élections fédérales. C’est une honte nationale. Aucun autre pays avancé ne procède à des élections de cette manière. De nombreux pays européens ont institué des restrictions majeures au vote par correspondance, parce qu’ils ont reconnu son potentiel presque illimité de fraude. Sur 42 pays européens, tous sauf deux interdisent entièrement le vote par correspondance pour les personnes résidant à l’intérieur du pays, ou exigent que ceux qui ont besoin de bulletins de vote par correspondance présentent une pièce d’identité authentique.

Tout au long des tentatives des Démocrates pour accroître dramatiquement le vote par correspondance, les dirigeants du parti Démocrate ont également travaillé avec fébrilité pour supprimer toutes les mesures de protection contre la fraude, telles que la vérification de la signature, la vérification de l’adresse et la vérification de l’identité de l’électeur.

Ce ne sont pas des actions de personnes qui veulent des élections justes, ce sont les actions de personnes qui veulent voler une élection, et qui font tout pour créer de la fraude. La seule raison concevable pour laquelle vous vous opposez aux mesures de bon sens pour vérifier la légalité du vote, c’est que vous essayez d’encourager, de faciliter, de solliciter ou de commettre des fraudes.

Il est important que les Américains comprennent que ces changements destructeurs apportés à nos lois électorales n’étaient pas une réponse nécessaire à la pandémie. La pandémie a simplement donné aux Démocrates une excuse pour faire ce qu’ils essayaient de faire depuis de très nombreuses années. En fait, le tout premier projet de loi que les Démocrates ont présenté lorsque Nancy Pelosi est devenue présidente de la Chambre des Représentants [un an avant le coronavirus], était une tentative de rendre obligatoire le vote par correspondance universel et d’éliminer les mesures de contrôle telles que la vérification de l’identité des électeurs, qui est si nécessaire.

Détruire l’intégrité de nos élections était la priorité numéro un des Démocrates pour une raison simple : ils voulaient voler l’élection présidentielle de 2020. Tous les efforts des Démocrates pour étendre le vote par correspondance ont permis la fraude systématique et omniprésente qui s’est produite lors de cette élection.

En Pennsylvanie, de grandes quantités de bulletins de vote par correspondance ont été enregistrées illégalement, sans la présence de nos observateurs. Ils ont été expulsés hors du bâtiment et ils ont tenté de regarder ce qui se passait à l’intérieur, mais ils n’avaient aucun moyen de voir, car les fenêtres avaient été obturées. Il n’y a qu’une seule raison possible pour laquelle les Démocrates corrompus se sont opposés à la transparence lors du dépouillement : c’est parce qu’ils voulaient cacher des activités illégales.

C’est un phénomène flagrant et inexcusable. Et c’est un préjudice irréversible qui entache toute l’élection. Cette manière sans précédent d’exclure nos observateurs s’est produite dans les villes dirigées par les Démocrates et dans tous les Swing States du pays.

Voici quelques-uns des faits supplémentaires que nous avons découverts. De nombreux électeurs de toute la Pennsylvanie ont reçu deux bulletins de vote par la poste, et de nombreux autres ont reçu des bulletins de vote par la poste qu’ils n’avaient jamais demandé. Et ils se sont avérés être, pour la plupart, des Démocrates.

Dans le comté de Fayette, en Pennsylvanie, plusieurs électeurs ont reçu des bulletins de vote déjà remplis. Ils ne savaient pas ce qui s’était passé. Dans le comté de Montgomery, en Pennsylvanie, un observateur du scrutin a entendu des employés électoraux dire à des électeurs non-inscrits de revenir plus tard pour essayer de voter sous un autre nom.

Dans le Michigan, des employés électoraux de la ville de Detroit incitaient les électeurs à voter Démocrate, tout en les accompagnant dans l’isoloir pour voir pour qui ils votaient, violant ainsi la loi et le caractère sacré du scrutin secret. Une employée électorale [lanceuse d’alerte] a révélé qu’elle a reçu pour instruction de ne demander aucune pièce d’identité et de ne pas vérifier les signatures. On lui a également dit d’antidater illégalement de très nombreux bulletins de vote reçus après la date limite. Elle estime que des milliers et des milliers de bulletins de vote ont été indûment antidatés par elle et beaucoup d’autres employés.

D’autres témoins à Detroit ont également vu les employés électoraux compter plusieurs fois les mêmes bulletins de vote, et dupliquer illégalement des bulletins de vote. Un observateur a témoigné avoir vu des boîtes entières de bulletins de vote portant tous la même signature.

Un autre observateur à Detroit a témoigné sous serment qu’il a vu d’innombrables bulletins de vote qui portaient des noms qui ne figuraient pas sur les listes électorales, puis qu’il a vu des employés électoraux entrer de fausses dates de naissance dans le système, afin de les compter illégalement.

Un autre témoin a certifié sous serment que, après que les responsables électoraux ont annoncé que les derniers votes par correspondance avaient été enregistrés, un nouveau lot de dizaines de milliers de bulletins de vote est arrivé, beaucoup sans enveloppe, tous pour les Démocrates.

Toujours à Detroit, dans de nombreux districts, il y a eu plus de votes enregistrés que d’électeurs inscrits.

Dans le Wisconsin, un nombre record d’électeurs ont été classés comme “confinés indéfiniment”, un statut réservé aux personnes gravement handicapées et aux personnes âgées, qui leur permet de voter sans présenter aucune pièce d’identité. L’année dernière, cette catégorie comprenait 70.000 personnes dans tout l’État. Cette année, le nombre est miraculeusement monté à 250.000 personnes, après que les responsables électoraux de Milwaukee et du comté de Dane – qui sont parmi les endroits les plus corrompus de notre pays – aient exhorté les citoyens à s’inscrire de manière incorrecte sous ce statut.

En Géorgie, neuf observateurs ont témoigné avoir vu d’innombrables bulletins de vote par correspondance sans aucun pli, ce qui prouve que ces bulletins de vote ne sont pas arrivés dans des enveloppes comme requis. Une observatrice du scrutin, dans le comté de Fulton, a estimé qu’environ 98% du grand nombre de bulletins de vote sans pli qu’elle a vus étaient pour Biden. En outre, des milliers de bulletins de vote non comptés ont été découverts [dans des clés USB “égarées”] dans les comtés de Floyd, Fayette et Walton des semaines après l’élection, et ces bulletins provenaient majoritairement d’électeurs de Trump.

En Arizona, le procureur général a annoncé que des bulletins de vote avaient été volés dans les boîtes aux lettres et jetés dans la nature.

Dans le Nevada, dans le comté de Clark [Las Vegas], où résident la plupart des électeurs de l’État, la machine à vérifier les signatures avait été trafiquée, afin de permettre le décompte d’un grand nombre de bulletins de vote qui, autrement, n’auraient jamais été acceptés. Cette machine avait été réglée au niveau de détection le plus bas. Selon un rapport, afin de tester [le mauvais fonctionnement de] cette machine, neuf électeurs du comté de Clark ont voté avec des signatures intentionnellement incorrectes, et huit des neuf bulletins de vote ont été acceptés et comptés.

L’un des signes les plus significatifs d’une fraude généralisée est le taux de rejet extrêmement bas des bulletins de vote par correspondance dans de nombreux États. Dans tous les Swing States, le nombre de bulletins de vote rejetés a été considérablement inférieur à ce qu’il avait été lors des élections précédentes. En Géorgie, à peine 0,2% des bulletins de vote par correspondance ont été rejetés. En d’autres termes, presque aucun bulletin de vote n’a été rejeté, alors que 6,4% des bulletins de vote avaient été rejetés en 2016.

Nous avons constaté des baisses similaires en Pennsylvanie, au Nevada et dans le Michigan. Les bulletins de vote n’ont pas été rejetés, surtout dans les régions contrôlées par les Démocrates. Ces irrégularités sont inexplicables à moins qu’il n’y ait un effort délibéré pour accepter des bulletins de vote illégaux ou frauduleux.

En Pennsylvanie, le secrétaire d’État et la Cour suprême de l’État ont essentiellement aboli les exigences de vérification des signatures quelques semaines seulement avant les élections, en violation de la loi de l’État. La raison en est claire : les Démocrates ne voulaient pas vérifier les signatures parce qu’ils savaient que les bulletins de vote n’avaient pas été remplis par les électeurs au nom desquels ils avaient été déposés. En d’autres termes, les gens qui les ont remplis n’avaient rien à voir avec les noms inscrits sur le bulletin de vote.

Dans ces circonstances, un simple recomptage des bulletins de vote ne permet pas de détecter la fraude. La seule façon de déterminer s’il y a eu un vote honnête est de procéder à un examen complet des enveloppes dans les États concernés. Vous constaterez que bon nombre d’entre elles, des dizaines de milliers, ont des signatures frauduleuses. Un audit légal complet est nécessaire pour s’assurer que seuls les bulletins légaux d’électeurs légalement inscrits qui ont été correctement déposés sont inclus dans le décompte final.

Cette élection a donné lieu à une énorme fraude électorale, comme on n’en a jamais vu auparavant. Cette élection a été truquée. Tout le monde le sait. Cela ne me dérange pas de perdre une élection, à condition que cela ait été une élection juste et équitable. Ce que je refuse, c’est qu’une élection soit volée au peuple américain. C’est pour cela que nous nous battons. Nous n’avons pas le choix, nous sommes obligés de nous battre.

Nous avons déjà les preuves, et c’est très clair. Beaucoup de personnes dans les médias, et même des juges, ont jusqu’à présent refusé de le reconnaître, alors qu’ils savent que c’est vrai. Ils savent qui a remporté les élections, mais ils refusent de dire : « Vous avez raison ». Notre pays a besoin que quelqu’un dise : « Vous avez raison ».

Pour conclure, je suis prêt à accepter tout résultat électoral exact, et j’espère que Joe Biden l’est également. Nous avons déjà trouvé des dizaines de milliers de bulletins de vote frauduleux de plus qu’il n’en faut pour inverser les résultats dans tous les États dont nous parlons.

Il s’agit de l’élection pour la plus haute fonction dans le plus remarquable pays de toute l’Histoire du monde. Tout Américain raisonnable devrait pouvoir convenir, sur la base de ce que nous avons déjà révélé, que nous avons besoin d’une analyse systématique des bulletins de vote par correspondance. C’est le minimum absolu que nous devons exiger.

Il ne s’agit pas uniquement de ma campagne, même si cela a beaucoup à voir avec qui sera votre prochain président. Il s’agit de restaurer la foi et la confiance dans les élections américaines. Il s’agit de notre démocratie et des droits sacrés pour lesquels des générations d’Américains se sont battus, ont été blessés et sont morts. Rien n’est plus urgent ni plus important.

Les seuls bulletins de vote qui devraient compter dans cette élection sont ceux des électeurs éligibles qui sont citoyens de notre pays, qui résident dans les États dans lesquels ils ont voté, et qui ont voté de manière légale avant la date limite légale. De plus, nous ne devons plus jamais avoir d’élection dans laquelle il n’y a pas de système fiable et transparent pour vérifier l’éligibilité, l’identité et l’adresse de chaque personne qui dépose un bulletin de vote.

De nombreuses personnes très intelligentes m’ont félicité pour tout ce que nous avons fait : les plus importantes réductions d’impôts de l’Histoire ; les plus importantes suppressions de réglementations de l’Histoire ; nous avons reconstruit notre armée ; nous avons pris soin de nos vétérans militaires comme personne ne l’avait fait auparavant ; nous avons créé la Space Force ; et bien plus encore. Mais ces personnes ont ajouté : « aussi grandes et aussi importantes que soient ces réalisations, la plus grande réalisation de votre présidence sera précisément ce que vous faites en ce moment : rétablir l’intégrité des élections dans notre nation. »

C’est ce qui est le plus important. Si nous n’éliminons pas la fraude, la terrible et horrible fraude qui a eu lieu lors de l’élection de 2020, nous n’aurons plus de pays.

Avec la détermination et le soutien du peuple américain, nous rétablirons l’honnêteté et l’intégrité de nos élections. Nous rétablirons la confiance dans notre système de gouvernement.

Merci. God bless you. God bless America.

Maxime Lépante

————————————————————————————————————————

N’oubliez pas de lire nos 13 articles sur les fraudes électorales massives dont les Démocrates se sont rendus coupables aux États-Unis, articles remplis d’informations que vous ne trouverez nulle part dans les médias français :

1) États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !

2) États-Unis : la plus énorme fraude électorale de l’Histoire !

3) États-Unis : 32 infos capitales sur la fraude électorale !

4) États-Unis : Trump ne doute pas de la victoire !

5) États-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !

6) États-Unis : la contre-attaque judiciaire de Trump contre les fraudes électorales !

7) Fraudes US : incroyables révélations sur les machines à voter Dominion !

8) États-Unis : 27 infos supplémentaires sur les fraudes électorales massives !

9) Les médias français mentent : Trump n’a pas reconnu la “victoire” de Biden !

10) Révélations sur la stratégie de Trump pour être réélu !

11) Exclusif : toute la conférence de presse de Trump que les médias ont censurée !

12) Fraudes US : les auditions explosives du Sénat de Pennsylvanie !

13) Avancées capitales de Trump en Pennsylvanie, Arizona et Michigan !

*******

https://lesobservateurs.ch/2020/12/03/etats-unis-cest-peut-etre-le-discours-le-plus-important-que-jai-jamais-fait-declare-
trump-pour-evoquer-des-fraudes-electorales-cnn-explique-quils-ne-l/

États-Unis : “C’est peut-être le discours le plus important que j’ai jamais fait ” déclare Trump pour évoquer des fraudes électorales ; CNN explique qu’ils ne le diffuseront pas

Listal, bâle campagne... Les hommes en blanc... Samedi 20 mars. C'est de mon devoir que d'avertir des risques d'amendes ET de violences, surtout à Berne. Par contre, à Liestal, la marche est déclarée et permise, avec beaucoup moins de risques de débordements.

Bonjour.

Ce soir 26 mars. Maintien de Altdorf, le samedi 10 avril. Séances des vendredis soirs de 19h00 à 21h00..

https://framatalk.org/9m4yy059hodusd

Ordre du jour habituel… Notamment discussion des actualités et articles récents…

https://odysee.com/
Discussion-avec-Francois-et-Annick—
Situation-actuelle-en-Suisse

Listal, le discours en français du Dr Brousaillan

Cortège à Liestal

Translate »