Sauvez Chloé Frammery de mobbing.

Au Conseil d’Etat genevois in corpore,

https://1291.one/chloe/

Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

La mathématicienne Chloé Frammery a été convoquée ce 4 février 2021 à la direction générale de l’enseignement.

Il semblerait que vous lui reprochiez les points suivants et qu’elle a déjà été punie par une année sabbatique sans salaire..

  1. « D’avoir parlé de son blâme reçu récemment pour sa première prétendue faute » ?

Mais selon la constitution Suisse et la constitution genevoise, nous avons tous des droits démocratiques supérieurs, notamment pendant nos temps libres :

Notamment l’ article 16. La liberté d’opinion et la liberté d’information sont garanties.

Toute personne a le droit de former, d’exprimer et de répandre librement son opinion.

Toute personne a le droit de recevoir librement des informations, de se les procurer aux sources généralement accessibles et de les diffuser.

  1. D’avoir osé accepter une statuette de récompense « la quenelle d’or » dans la catégorie « média » en juin 2020 par l’humoriste Dieudonné ?

Il est inadmissible que le DIP et la DGEO se mêlent de la vie privée de leurs employés !

Chloé Frammery est une enseignante exceptionnelle et elle a d’ores et déjà reçu notamment de nombreux témoignages de soutien de la part de ses élèves et de parents

Il me paraît urgent que le DIP et la DGEO reconnaissent ses compétences au lieu de la mobber et de la persécuter !

  1. La fille d’un responsable de la rédaction du magazine universitaire genevois Campus a émis de fausses allégations relativement à de prétendus propos de Chloé Frammery en classe.

Par exemple, elle aurait dit à un élève que « s’il prenait ses pastilles pour la gorge, il allait se tuer ».

Ces propos mensongers allégués et non prouvés contre Chloé Frammery relèvent de la diffamation et de la calomnie.

Je vous prie instamment de notamment :

– lever le blâme précédemment reçu par Chloé Frammery et de lui rendre son salaire plein et entier

– d’arrêter de mobber/harceler Chloé Frammery

– lever toutes les autres sanctions éventuelles à son encontre

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, l’expression de notre considération distinguée.

Un collectif de proches.

PS: Nos droits face à la police: https://1291.one/droit/

https://1291.one/chloe/

Un autre exemple de courrier / courriel :

Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs

En tant que citoyen et contribuable de ce canton, j’ai appris par voie de presse que l’institutrice Chloé Frammery, actuellement en congé sabbatique, sera convoquée suite à divers questionnements de l’institution même, voire d’une plainte d’au moins un élève.

Je souhaite par la présente vous faire part de ma vive préoccupation en tant que père et en tant que citoyen. Il est de votre devoir de protéger les gens qui, par leurs actions au quotidien, permettent une meilleure éducation de nos enfants. L’interrogation sur la chose enseignée n'est-elle pas la base de l’apprentissage et de la connaissance ? Le débat démocratique n’est-il pas le fondement de toute démocratie ? Il est donc impératif et vital qu’en tant que garant(e)s et protecteurs (trices) de cette magnifique et noble institution, vous défendiez cette liberté d’enseigner. Il s’agit dans cette présente situation tout bonnement d’une tentative par des personnes mal intentionnées (des procédures juridiques notamment pour diffamation sont en cours) de faire taire et de réduire une voix qui compte sur la voie publique. Étant donné l’intelligence et le positivisme dont fait preuve cette enseignante, je pense que la séparation de son activisme civique et de l’enseignement des mathématiques n’est en aucun cas, problématique. Avis partagé par ailleurs par de nombreux élèves, qui l’apprécient et la soutiennent.

En espérant et en attendant votre soutien, je vous vous adresse, Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs l’expression de ma plus vive considération.

https://1291.one/chloe/

%%votre signature%%



PS: Nos droits face à la police: https://1291.one/droit/ Plus sur https://1291.one/chloe/
212 signatures

Partager avec vos amis:

   

 

Dernières Signatures

Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles,  Messieurs,

La mathématicienne Chloé Frammery a été convoquée ce 4 février 2021 à la direction générale de l’enseignement.

Il semblerait que vous lui reprochiez les points suivants et qu’elle a déjà été punie par une année sabbatique sans salaire..

 1) « D’avoir parlé de son blâme reçu récemment pour sa première prétendue faute » ?

Mais selon la constitution Suisse et la constitution genevoise, nous avons tous des droits démocratiques supérieurs, notamment pendant nos temps libres :

Notamment l’ article 16.  La liberté d’opinion et la liberté d’information sont garanties.

Toute personne a le droit de former, d’exprimer et de répandre librement son opinion.

Toute personne a le droit de recevoir librement des informations, de se les procurer aux sources généralement accessibles et de les diffuser.

2) D’avoir osé accepter une statuette de récompense « la quenelle d’or » dans la catégorie « média » en juin 2020 par l’humoriste Dieudonné ?

Il est inadmissible que le DIP et la DGEO se mêlent de la vie privée de leurs employés !

Chloé Frammery est une enseignante exceptionnelle et elle a d’ores et déjà reçu notamment de nombreux témoignages de soutien de la part de ses élèves et de parents

Il me paraît urgent que le DIP et la DGEO reconnaissent ses compétences au lieu de la mobber et de la persécuter !

3) La fille d’un responsable de la rédaction du magazine universitaire genevois Campus a émis de fausses allégations relativement à de prétendus propos de Chloé Frammery en classe.

Par exemple, elle aurait dit à un élève que « s’il prenait ses pastilles pour la gorge, il allait se tuer ».

Ces propos mensongers allégués et non prouvés contre Chloé Frammery relèvent de la diffamation et de la calomnie.

Je vous prie instamment de notamment :

– lever le blâme précédemment reçu par Chloé Frammery et de lui rendre son salaire plein et entier

– d’arrêter de mobber/harceler Chloé Frammery

– lever toutes les autres sanctions éventuelles à son encontre

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles,  Messieurs, l’expression de notre  considération distinguée.

Un collectif de proches.

PS: Nos droits face à la police: https://1291.one/droit/ 

Plus sur https://1291.one/chloe/

Un autre exemple de courrier / courriel :

Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles,  Messieurs

En tant que citoyen et contribuable de ce canton, j’ai appris par voie de presse que l’institutrice Chloé Frammery, actuellement en congé sabbatique, sera convoquée suite à divers questionnements de l’institution même, voire d’une plainte d’au moins un élève.

Je souhaite par la présente vous faire part de ma vive préoccupation en tant que père et en tant que citoyen. Il est de votre devoir de protéger les gens qui, par leurs actions au quotidien, permettent une meilleure éducation de nos enfants. L’interrogation sur la chose enseignée n’est-elle pas la base de l’apprentissage et de la connaissance ? Le débat démocratique n’est-il pas le fondement de toute démocratie ? Il est donc impératif et vital qu’en tant que garant(e)s et protecteurs (trices) de cette magnifique et noble institution, vous défendiez cette liberté d’enseigner. Il s’agit dans cette présente situation tout bonnement d’une tentative par des personnes mal intentionnées (des procédures juridiques notamment pour diffamation sont en cours) de faire taire et de réduire une voix qui compte sur la voie publique. Étant donné l’intelligence et le positivisme dont fait preuve cette enseignante, je pense que la séparation de son activisme civique et de l’enseignement des mathématiques n’est en aucun cas, problématique. Avis partagé par ailleurs par de nombreux élèves, qui l’apprécient et la soutiennent.

En espérant et en attendant votre soutien, je vous vous adresse, Chère Madame La Conseillère d’Etat, Chère Madame la Directrice des Ressources humaines, Chère Directrice du DIP, Cher Directeur de la DGEO, Mesdames, Mesdemoiselles,  Messieurs l’expression de ma plus vive considération.

https://1291.one/chloe/

EXPLICATIONS :

<a href=”https://www.youtube.com/watch?v=QbRPvqcmdgs”>https://www.youtube.com/watch?v=QbRPvqcmdgs

Translate »