Soutiens aux courageux qui résistent.

Stop aux mesures covid

Lettre ouverte et pétition “ stop aux mesures covid”
A toutes les autorités locales, communales, cantonales et nationales, notamment, pour la Suisse, à.
Monsieur le Conseiller Fédéral
& Président de la Confédération
Guy Parmelin
Bundeshaus Ost
CH-3003 Berne

Recours notamment en matière de droits de l’homme, de vote, et politiques. Mesures super-provisionnelles.

Monsieur le Président de la Confédération

Toute personne suisse en possession d’un droit de vote forme le Souverain. Elle est associée à tous les processus démocratiques selon la constitution, les lois et coutumes suisses.
Les lois ne doivent être mises en place que si elles ne violent pas la Constitution, les droits fondamentaux ou les exigences en matière de protection des données.
Elles doivent respecter notamment les principes d'exhaustivité, d'objectivité, de transparence et de proportionnalité.
Or, des lois et pratiques de plus en plus nombreuses violent ces principes. Signalons par exemple que le peuple a voté par référendum non à la police fédérale de “sécurité” dans les années 1970 et qu’il en existe maintenant plusieurs, toutes illégales. Même le parlement, la BNS et Finma ne respectent pas la constitution qui se vide de sa substance par des violations croissantes des serments fédéraux, cantonaux et communaux.
Toutes les mesures et ordonnances prises depuis plus d’une année, ne respectent pas la bonne foi, base du droit suisse, vu notamment qu’il existe d'autres moyens d’éviter l’etat d’urgence, par exemple des médicaments efficaces et bon marché, qu’il n’y a plus ni pandémie, ni épidémie réelle. Le nombre des morts est ridiculement bas, et l’éventuel manque de lits a été provoqué par vos politiques de réduction des coûts de la santé. L’ espérance de vie risque seulement maintenant de baisser, et ceci à cause des inoculations des produits expérimentaux bâclés. Moderna par exemple a raté toutes ses homologations de “vaccins” par le passé, et tous les acteurs dans ce domaine ont été condamnés à de lourdes amendes pour corruption, conflits d’intérêts, études “scientifiques” truquées, etc… Pfizer a aussi été condamnée à de multiples reprises aux États-Unis pour falsification de données, corruption active et versement de commissions occultes.
L’ensemble du processus est associé à une campagne mondiale de peur incessante et au passeport vaccinal numérique intégré.
Le passeport vaccinal numérique mis en œuvre fait partie du tristement célèbre projet ID 2020 parrainé par l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI à Genève, au-dessus de nos lois et hors la loi avec le soutien et le financement du Conseil fédéral suisse ) en fait la propriété privées de Bill Gates « qui utilise la vaccination généralisée comme plateforme pour l’identité numérique ».
Si le contrat européen avec Pfizer, qui s’étend jusqu’en 2023, devait être exécuté comme prévu, chaque personne de l’Union européenne serait vaccinée au moins quatre fois sur une période de deux ans (2021-2023).
Et n’oubliez pas qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, l’ARNm de Pfizer (ainsi que ceux de ses concurrents, dont AstraZeneca, Moderna et J & J) sont légalement classés (aux États-Unis) comme « non approuvés » et « produits expérimentaux ». Ce sont des produits illégaux.

Le plus grand projet d’un « produit non approuvé » doit être mis en œuvre par une grande entreprise pharmaceutique qui a un long passé de corruption de médecins et de responsables de la santé publique.
Pfizer a été un « contrevenant habituel », s’engageant de manière persistante dans des pratiques commerciales illégales et corrompues, soudoyant des médecins et supprimant des résultats d’essais défavorables. Depuis 2002, l’entreprise et ses filiales se sont vu imposer 3 milliards de dollars de condamnations pénales, de sanctions civiles et de récompenses par un jury. (Dr Robert G. Evans, National Institutes of Medicine)
De plus, Pfizer a un casier judiciaire aux États-Unis, car inculpé par le ministère américain de la justice en 2009 pour « marketing frauduleux ».
« Pfizer, la plus grande entreprise pharmaceutique du monde, a été frappée de la plus grosse amende pénale de l’histoire des États-Unis dans le cadre d’un accord de 2,3 milliards de dollars avec les procureurs fédéraux pour avoir fait la promotion abusive de médicaments et versé des pots-de-vin à des médecins complaisants. » (Guardian)
Dans une décision historique du ministère américain de la justice en septembre 2009, Pfizer Inc. a plaidé coupable face à des accusations criminelles. Il s’agissait du « plus important règlement pour fraude dans le domaine de la santé » de l’histoire du ministère américain de la Justice.

Pour visionner la vidéo de C-Span, cliquez ici.
Comment pouvez-vous faire confiance à un conglomérat de vaccins Big Pharma qui a plaidé coupable face à des accusations criminelles portées par le ministère américain de la Justice (DoJ), notamment en matière de « marketing frauduleux » et de « violation criminelle de la loi sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques » ?
Le « vaccin » tueur
L’intégrité de l’entreprise ? Le comportement de Pfizer BioNTech en matière de « commercialisation frauduleuse » prévaut en ce qui concerne les 1,8 milliard de doses prévues de son « vaccin » à ARNm COVID 19 Tozinameran, « non approuvé » et « expérimental », vendu sous la marque Comirnaty.
Nous avons affaire à la « commercialisation frauduleuse » de ce qui est décrit comme un « vaccin » mortel.
Mais en fait, le « vaccin » à ARNm qui modifie le génome humain « n’est PAS » un vaccin. Il est basé sur les inoculations ou injections génétiques répétées comme des mises à jour de logiciels d’exploitation, selon leur propre vocabulaire, combinées à un passeport vaccinal intégré.
De nombreux décès et effets secondaires de plus en plus graves, sur des personnes de plus en plus jeunes, résultent de ces « soupes chimiques expérimentales et très juteuses» .
Pourtant, tout peut être libéralisé aujourd’hui, et repartir sur des bases plus saines, sans risques et dettes énormes de près de 35 milliards à la charge de nos jeunes.
Sans oublier, que vu les enjeux énormes des votations en Suisse, des fraudes démocratiques de plus en plus nombreuses ont été constatées, notamment dans les cantons de Vaud, Genève, Berne, Valais, Tessin, Thurgovie et dans le Jura, ainsi qu’à l’étranger ( France, USA etc. ). Dans de nombreuses communes, certains scellés des urnes contenant les bulletins de vote étaient absents, litigieux, faux ou de simples brides plastiques ou encore de simples cadenas avec en plus la clé dessus. Les votes par correspondance font aussi l’objet de graves abus. Les fraudes sont aussi possibles par les machines de décompte à lecture optique, dans la poste et par les Suisses de l’étranger. La nouvelle constitution de 1999 a été obtenue ainsi. Le Valais a averti publiquement que le récent fraudeur a dû payer Fr 43'500.- en tout. Voir sur https://1291.one/fraudes-2/
Nous demandons d’avoir accès notamment aux locaux de vote pendant toutes les semaines des votes par correspondance et tout le dépouillement pour nous assurer au moins des points suivants, à mettre en œuvre sans délai et qui ne sont pas exhaustifs.
1) L’ouverture des urnes scellées (avec des scellés inviolables, quitte à changer la méthode de scellé) ne doit se faire que pour celles munies du sceau officiel valable. Les urnes scellées ne disposant pas d’un sceau officiel valable doivent être conservées telles quelles (non ouvertes, sceau bidon soigneusement conservé) et remises pour enquête au service de police ad hoc afin que les responsables soient démasqués et remis à la justice. Actuellement, ce sont les politiques qui instruisent les fraudes dans des délais très courts. A Lausanne, ils ont détruit les preuves dans les heures qui ont suivi les fraudes. Nul ne peut être juge et partie. Il faut donc une autorité indépendante, elle-même soumise au Souverain, représentée par des citoyens-scrutateurs.
2) Les urnes doivent être transparentes pour s’assurer qu’elles sont bien vides au début du vote
3) Vu les enveloppes internes translucides, il n’y a plus de secret de vote et son contenu peut être changé trop facilement. L’ouverture des enveloppes envoyées par les votants ne doit donc jamais se faire « à l’avance », soi-disant pour gagner du temps ou pour toute autre raison.
4) Les enveloppes internes doivent être totalement « opaques », et pas pour faire semblant
5) Le matériel de vote par correspondance reçu par chaque votant doit être utilisé pour voter, et lui seul. Une perte de ce matériel ne doit pas donner un droit à voter au bureau de vote, à moins que le votant présente la carte d’identification, à son nom, contenue dans le matériel reçu (Sans cette règle, n’importe qui peut voter X fois.). Un contrôle du matériel surnuméraire doit être fait.
6) On doit pouvoir voir ce que tous les nombreux codes-barres présentent à l’écran.
7) Les personnes incapables de discernement ne devraient pas recevoir de matériel de vote.
8) Une seule grande ville peut changer le vote de toute la Suisse. Il est indispensable que le déroulement du dépouillement y soit filmé par des caméras de surveillance et que les citoyens puissent le suivre en direct sur internet, comme en Russie.
9) Nous n’interviendrons en aucun cas dans le processus du dépouillement et resterons discrets. En cas d’anomalie constatée, nous nous adresserons d’abord au président du bureau électoral communal. Les remarques formulées seront mentionnées dans le procès-verbal de résultats. Nous nous plierons aux règles concernant le secret du vote et la non diffusion des résultats avant la proclamation officielle. https://1291.one/souverain/
10) Le texte de la loi Covid-19 figurant dans le livret de vote du 13/6/2021 est celui adopté par la Chambre le 25 septembre 2020. De nombreux changements sont intervenus depuis sa promulgation. Cependant, ceux-ci ne sont pas officiellement communiqués aux citoyens dans le texte du scrutin que vous avez publié. Ce texte de vote est destiné à permettre aux citoyens de voter en toute connaissance de cause. Il est donc essentiel qu'ils soient informés de tous ces changements et de leurs conséquences si la loi est adoptée. Ce n'est pas le cas dans le texte que vous avez publié.
11) Nous attendons donc du Conseil fédéral et de la Chancellerie fédérale qu'ils tiennent compte de nos remarques et qu’ils informent la population notamment de toutes les modifications apportées à cette loi jusqu'à présent, à savoir la version adoptée lors de la dernière session en mars 2021 (état de la loi au 01 avril 2021), et ce par tous les moyens à leur disposition, à savoir conférences de presse, publications officielles, etc.
12) En particulier, nous attendons que les citoyens soient dûment informés de l'article 6a de la loi Covid 19, qui confie au Conseil fédéral la tâche de délivrer un certificat de santé qui viole le principe fondamental de l'égalité de tous devant la loi contenu dans l’article 8 de la Constitution suisse. https://1291.one/souverain/
La catégorisation des personnes crée une discrimination qui est totalement inacceptable en raison de l'interdiction de l'inégalité de traitement des citoyens. En outre, ce certificat viole la protection des données.

Il convient aussi d'informer les citoyens de la durée effective de cette loi, qui n'expire pas le 31 décembre 2021, mais le 1er janvier 2032.

Nous aimerions également savoir ce que vous avez réellement l'intention de faire en maintenant une loi fédérale urgente qui court-circuite notre démocratie directe pour les 10 prochaines années.

La politique d'information de la Confédération doit refléter la situation juridique actuelle, sinon elle induira la population en erreur, ce qui aura de graves conséquences sur sa mission. Avec cette violation de l'exigence de transparence, vous assurez même l'invalidité du vote.

Nous veillerons à ce que les droits politiques de nos citoyens soient respectés, et les mouvements citoyens que nous représentons se réservent le droit d'intervenir auprès d'autres instances pour assurer une information complète de la population. Il existe aussi la voie de l’article 193, soit une procédure de révision totale de la Constitution. https://1291.one/souverain/
Les cantons de Berne, notamment lors du vote à Moutier, de Genève , enveloppes opaques, du Valais, autocollants, et du Tessin, enveloppes trouées, ont déjà pris quelques mesures de sécurisation des votes et nous les en félicitons.
Nous vous demandons d'accuser réception de cette lettre et d'indiquer comment et quand vous vous conformerez à votre devoir d’organisation de cette votation fédérale et d'information des peuples suisses, de toutes les Communes ou Municipalités et des Cantons. Compte tenu de l'urgence de la question, nous attendons une réponse rapide, dont nous vous remercions par avance.
Nous vous rappelons que vous avez prêté serment au nom de Dieu Tout-puissant en levant trois doigts en l’honneur de la Trinité et en pliant deux doigts pour honorer la nature humaine et divine du Christ.
https://1291.one/serment-2020/
Nous avons déjà compté plus de 20 violations graves de la Constitution, du droit naturel suisse, ( jura novit curia ) des lois de Nuremberg, des droits humains, alias droits de l’homme et de conventions internationales, notamment celles de Genève, d’Oviedo, du statut de Rome, de la Haye, de l’OSCE et de la CEDH.
Sans réaction urgente, forte et rapide de votre part, vous confirmez des violations graves du seul serment fédéral qui doit vous pousser à la démission immédiate.
Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Conseiller Fédéral et Président de la Confédération, l'expression de nos sentiments distingués.

Copies: à qui de droit.

%%votre signature%%

6 signatures

Partager avec vos amis:

   


Dernières Signatures
6 Noëlle W. 1004 Switzerland Juil 27, 2021
5 Christine F. 89300 France Juil 25, 2021
4 Germaine B. 1008 Switzerland Juil 19, 2021
3 Nathalie S. 2720 Switzerland Juil 17, 2021
2 Brigitte M. 2340 Switzerland Juil 16, 2021
1 François d. ?? Juil 11, 2021

Original en anglais ci-dessous.

Chère famille et amis, 

Comme vous le savez, je suis une française qui vit dans mon pays d’adoption, le Royaume-Uni, dans la ville de Londres depuis plus de 15 ans. J’occupe mon travail bien-aimé depuis plus de 10 ans que je considère comme ma famille de travail, comme je le fais avec ma famille d’amitié, en plus de ma famille actuelle. Ces derniers mois, je me suis senti de plus en plus en danger de vivre ici et j’ai décidé de vous écrire parce que je me soucie de ma relation avec vous, mais que je souhaite m’exprimer quoi qu’il arrive. 

Comme tout le monde, je suis un être souverain et j’ai le libre choix de faire mes recherches et de prendre la décision la plus éclairée dans le meilleur intérêt de ma santé et de mon bien-être. J’ai également le droit de changer d’avis si je le souhaite. J’ai le droit de coexister en HARMONIE pacifique avec d’autres qui ont fait des choix différents. C’est la société dans laquelle j’ai grandi. 

Alors pourquoi devrais-je souffrir, ainsi que beaucoup d’autres, sous la « suggestion » du gouvernement britannique et de ses médias que je serais probablement pénalisé, empêché de voyager pour voir ma famille dans un avenir prévisible, empêché de retourner à mon bureau, ou empêché d’obtenir un nouvel emploi, et généralement être étiqueté dans le système comme « non conforme » avec des ramifications sans fin et être lentement poussé hors du « système » si je ne me plie pas à la vaccination. Cela semble certainement être le modèle autoritaire que ce régime souhaite suggérer à son peuple depuis des mois. Cela a été ressenti comme une répression tordue qui n’a aucune légitimité légale ou médicale. Toutes ces suggestions relèvent de la coercition. 

La suggestion d’un passeport vaccinal est une idée MAL ENGAGÉE de trop pour moi. Mon souci est de préserver les libertés civiles individuelles. Chacun est libre de prendre sa propre décision en connaissance de cause. En fin de compte, personne ne sait ce qui se passera dans un sens ou dans l’autre. De plus, ces décisions médicales importantes sont prises pour soi par soi-même uniquement.  

Ils sont une affaire PRIVÉE. Je prie chaque jour pour le meilleur résultat pour nous TOUS. 

Au Royaume-Uni, le deuxième verrouillage a commencé en novembre 2020, bien qu’il s’agisse d’une ouverture de deux semaines chétive en décembre, avant d’entrer dans un verrouillage encore plus strict jusqu’à récemment. Plus de 5 mois de fermetures d’entreprises (!) et ça continue car nous ne rouvrirons que progressivement sans fin en vue. J’ai suivi avec diligence et de bonne foi tous les conseils du gouvernement, mais au fil du temps, beaucoup d’entre nous ont « reçu » depuis la première fois que nous avons si volontairement remis toutes nos libertés à nos gouvernements sans poser de questions. 

Je suis profondément choqué et effrayé par l’érosion sans fin de nos libertés ici. Le Royaume-Uni semble être en pole position pour un régime totalitaire complet sur son peuple, suivi de nombreuses autres nations européennes. Il ne s’agit pas de prétendre qu’il n’y a jamais eu de pandémie, mais les politiques, la répression, les mesures de contrôle social implacables mises en place, les blocages sans fin au nom de la pandémie semblent manquer de base scientifique suffisante. Cela a entraîné la destruction de tant de petites et moyennes entreprises, l’élimination de toute indépendance économique pour de très nombreuses personnes en congé. Il y a également eu la destruction de vies et d’entreprises dans les sphères des arts et de la culture. Le bilan mental et physique sur nous. Particulièrement inexcusable pour moi a été la cruauté que le gouvernement britannique a infligée aux jeunes enfants d’âge scolaire avec des tests inutiles et obsessionnels (deux fois par semaine!) Et un mandat de porter continuellement des masques faciaux. 

De plus, depuis quand est-il devenu normal que tous les médias nous affluent sans cesse d’actualités négatives et de sujets polarisants destinés à semer la peur et à nous diviser. Avez-vous remarqué qu’il n’y a JAMAIS d’actualités positives ? Qu’en est-il de la censure systématique de toute perspective alternative et des efforts déployés par les responsables de la santé publique pour décourager et supprimer les traitements bon marché, simples et efficaces ? 

Les tests de masse inutiles avec ses défauts bien documentés, la création d’un cadre juridique pour l’installation d’un État policier et le déploiement d’un vaccin expérimental aux essais incomplets et dont les fabricants ont été exonérés de toute responsabilité ? 

Malheureusement, c’était facile – nous sommes enfermés depuis des mois, toutes les manifestations ont été interdites et ceux qui tentent de s’exprimer risquent des amendes, des arrestations, une couverture négative systématique par la presse ou, pire encore, un black-out total. 

Savez-vous combien de personnes jeunes et moins jeunes à qui j’ai parlé qui savent que quelque chose ne va pas, mais qui ont pris la décision de céder sans aucune conviction médicale, épuisées par toutes les suggestions négatives et résignées au fait que c’est la seule façon dont ils se voient en mesure de retrouver un peu de liberté physique ? Beaucoup de mes voisins en bonne santé de moins de 30 ans se sont inscrits à la file d’attente accélérée sans autre conviction que l’espoir de pouvoir aller au pub et, espérons-le, en vacances – sans tracas. Qui s’est mis ces idées dans la tête ? 

Alors encore une fois, pourquoi devrais-je et d’autres être soumis aux insidieuses suggestions selon lesquelles je ne pourrais peut-être pas quitter cette île, ne pas voir mes parents et ma famille cet été alors que d’autres ont déjà commencé à réserver leurs vacances désespérément pour ce soleil et cette liberté physique en toute sécurité sachant qu’ils seront récompensés par un spécial « laissez-passer privilège » pour s’être fait vacciner ? Ne voyez-vous pas à quel point cette idéologie est tordue et à quel point elle nous divise ? A qui profite cela ? 

Quelque chose ne va vraiment pas ici. Cela ne devrait même pas être un sujet de discussion et cette application de vaccin ne devrait jamais être autorisée à être traînée, JAMAIS (!!) Je peux honnêtement dire que je n’ai jamais ressenti de peur comme je l’ai eu ces derniers mois, mais c’est de VOUS, mon plus proche et très cher, dont j’ai peur, plutôt que la tyrannie de ce gouvernement ou le virus. Alors je te demande ceci : 

Veux-tu me soutenir ? Allez-vous soutenir mon choix et ceux de beaucoup de vos concitoyens qui sont arrivés à une conclusion médicale différente de la vôtre mais qui souhaitent également retrouver leurs libertés civiles ? Voulez-vous s’il vous plaît rester dans l’UNITÉ, plutôt que dans la division par laquelle ils souhaitent nous contrôler ? Voulez-vous s’il vous plaît parler et dire « NON PLUS » à ces plans trompeurs au nom de TOUS nos choix ? 

Ou allez-vous fermer les yeux, donner un petit coup de pouce à ce passeport vaccinal pour pouvoir faire le voyage que vous souhaitez si désespérément, tandis que vos voisins peuvent rester enfermés et privés de leur propre famille et de leur liberté ? Combien d’autres couches de souffrances et de difficultés inutiles devons-nous endurer en plus de la véritable pandémie jusqu’à ce que nous nous levions tous et disons « NON PLUS » ? 

Cordialement,  

Marie

 

Original:

 

Dear Family and Friends, 

As you know I am a French national who has been living in my adopted country of the UK in the city  of London for over 15 years. I have been at my beloved job for over 10 years which I consider my  work family, as I do with my friendship family, in addition to my actual family. In recent months I  have felt increasingly unsafe living here and have decided to write to you because I care about my  relationship with you, but wish to speak up no matter what. 

Like everyone, I am a sovereign being and have the free power of choice to do my research and  make the most enlightened decision in the best interest of my health and well-being. I also have the  right to change my mind if I so choose. I have the right to coexist in peaceful HARMONY with others  who have made different choices. This is the society I grew up in. 

So why should I and many others suffer under the “suggestion” by the UK Government and its media  that I would likely be penalised, prevented from travelling to see my family for the foreseeable  future, prevented from returning to my office, or prevented from getting a new job, and generally  being tagged in the system as “non-compliant” with endless ramifications and slowly being pushed  out of the ‘system’ if I don’t bow to vaccination. That certainly seems to be the authoritarian pattern  this scheme has wishes to suggest to its people for months. This has felt like a twisted repression  which has no legal or medical legitimacy. All of these suggestions amount to coercion. 

The suggestion of a vaccine passport is one ILL-BEGOTTEN idea too far for me. My concern is about  preserving individual civil liberties. Everyone is free to make their own informed decision. At the end  of the day no one knows what will happen one way or the other. Furthermore these important  medical decisions are taken for one-self by one-self only.  

They are a PRIVATE matter. I pray every day for the best outcome for ALL of us. 

In the UK, the second lockdown started in November 2020, albeit as a puny two-week opening in  December, before going into an even stricter lockdown until recently. Over 5 months of business  closures(!) and it carries on as we are only gradually reopening with no end in sight. I have diligently  followed all government advice in good faith, but as time has passed a lot of us have “wised up”  since the first time we so willingly handed over all our freedoms to our governments with no  questions asked. 

I am profoundly shocked and frightened by the endless erosion of our liberties here. The UK seems  to be in pole position for a complete totalitarian rule over its people with many other European  nations following suit. This is not to claim there was never a pandemic, but the policies, repression,  relentless social control measures put in place, the endless lockdowns in the name of the pandemic  seem to lack sufficient scientific base. This has resulted in the destruction of so many small- and  medium-sized businesses, the elimination of all economic independence for many and numerous  people on furlough. There has also been the destruction of lives and businesses in the arts and  culture spheres. The mental & physical toll on us. Particularly inexcusable to me has been the cruelty  which the UK Government has inflicted on young children of school age with pointless and obsessive  testing (twice a week!) and a mandate to continually wear face masks. 

In addition, since when did it become normal for all media to endlessly beam us with negative news  and polarising topics designed to instil fear and to divide us. Have you noticed there is NEVER any  positive news focus? What about the systematic censorship of any alternative perspectives, and the  effort by public health officials to discourage and suppress cheap, simple and effective treatments? 

The pointless mass-testing with its well-documented faults, the creation of a legal framework for  installing a police-state, and the roll-out of an experimental vaccine with incomplete trials and whose  makers have been exempted of all liability? 

Sadly, it was easy — we have been locked up for months, all protests have been banned and those  who attempt to speak up risk fines, arrest, systematic negative coverage by the press, or, even  worse, total blackout. 

Do you know how many people young and old I have spoken to who know something is not  right, but have made the decision to give into this without any medical conviction, exhausted by all  the negative suggestions and resigned to the fact that this is the only way they see themselves being  able to regain a bit of physical freedom? Many of my healthy under 30’s neighbours signed up to the  fast-track queue with no other conviction than the hope of being able to go to the pub and hopefully  on holiday – fuss free. Who put those ideas in their heads? 

So again why should I and others be subjected to the insidious suggestions that I might not be able  to leave this Island, not get to see my parents and family this summer while others have already  started booking their holidays desperate for that sunshine and physical freedom safe in the  knowledge they will be rewarded by a special ‘privilege pass’ for having taken a vaccination? Can you  not see how twisted this ideology is and how it divides us? Who benefits from this? 

Something is terribly wrong here. This should not even be a point of discussion and this vaccine APP  should never be permitted to be trailed, EVER(!!) I can honestly say I have never felt fear like I have  these last months, but it is of YOU, my nearest and dearest, that I am scared of, rather than the  tyranny of this government or the virus. So I ask you this: 

Will you have my back? Will you support my choice and those of many of your fellow citizens that  have arrived at a different medical conclusion to yours but also wish to regain their civil  liberties? Will you please stand in UNITY, rather than the division by which they wish to control us  with? Will you please speak up and say “NO MORE” to these deceitful schemes on behalf of ALL of  our choices? 

Or will you turn a blind eye, give that vaccine passport a little go so you can go on the trip you so  desperately want, while your neighbours may remain locked up and deprived of their own families  and freedom? How many more layers of pointless suffering and hardship must we endure on top of  the real pandemic until we all stand up and say “NO MORE”? 

Sincerely,  

Marie

Translate »