A qui de droit, municipalité, poste, à remettre à un responsable avec un avis de réception signé.

Tout Suisse avec un droit de vote forme le Souverain, associé à tous les processus démocratiques selon la constitution, les lois et coutumes suisses.

De graves fraudes ont été constatées, notamment dans les cantons de Vaud, Genève, Berne, Valais, Tessin, Thurgovie et dans le Jura (Moutier) , ainsi qu’à l’étranger ( USA ). Dans de nombreuses communes, certains scellés des urnes contenant les bulletins de vote étaient absents, litigieux, faux ou de simples brides plastiques ou encore de simples cadenas avec en plus la clé dessus. Les votes par correspondance font aussi l’objet de graves abus. Les fraudes sont aussi possibles par les machines de décompte à lecture optique, dans la poste et par les Suisses de l’étranger. La nouvelle constitution de 1999 a été obtenue ainsi. Le Valais a averti publiquement que le récent fraudeur a dû payer Fr 43’500.- en tout. Voir sur https://1291.one/fraudes-2/

Nous demandons d’avoir accès notamment aux locaux de vote pendant toutes les semaines des votes par correspondance et tout le dépouillement pour nous assurer au moins des points suivants, à mettre en œuvre sans délai et qui ne sont pas exhaustifs.

1) L’ouverture des urnes scellées (avec des scellés inviolables, quitte à changer la méthode de scellé) ne doit se faire que pour celles munies du sceau officiel valable. Les urnes scellées ne disposant pas d’un sceau officiel valable doivent être conservées telles quelles (non ouvertes, sceau bidon soigneusement conservé) et remises pour enquête au service de police ad hoc afin que les responsables soient démasqués et remis à la justice. Actuellement, ce sont les politiques qui instruisent les fraudes dans des délais très courts. A Lausanne, ils ont détruit les preuves dans les heures qui ont suivi les fraudes. Nul ne peut être juge et partie. Il faut donc une autorité indépendante, elle-même soumise au Souverain, représentée par des citoyens-scrutateurs.

2) Les urnes doivent être transparentes pour s’assurer qu’elles sont bien vides au début du vote

3) Vu les enveloppes internes translucides, il n’y a plus de secret de vote et son contenu peut être changé trop facilement. L’ouverture des enveloppes envoyées par les votants ne doit donc jamais se faire « à l’avance », soi-disant pour gagner du temps ou pour toute autre raison.

4) Les enveloppes internes doivent être totalement « opaques », et pas pour faire semblant

5) Le matériel de vote par correspondance reçu par chaque votant doit être utilisé pour voter, et lui seul. Une perte de ce matériel ne doit pas donner un droit à voter au bureau de vote, à moins que le votant présente la carte d’identification, à son nom, contenue dans le matériel reçu (Sans cette règle, n’importe qui peut voter X fois.). Un contrôle du matériel surnuméraire doit être fait.

6) On doit pouvoir voir ce que tous les nombreux codes-barres présentent à l’écran.

7) Les personnes incapables de discernement ne devraient pas recevoir de matériel de vote.

8) Une seule grande ville peut changer le vote de toute la Suisse. Il est indispensable que le déroulement du dépouillement y soit filmé par des caméras de surveillance et que les citoyens puissent le suivre en direct sur internet, comme en Russie.

9) Nous n’interviendrons en aucun cas dans le processus du dépouillement et resterons discrets. En cas d’anomalie constatée, nous nous adresserons d’abord au président du bureau électoral communal. Les remarques formulées seront mentionnées dans le procès-verbal de résultats. Nous nous plierons aux règles concernant le secret du vote et la non diffusion des résultats avant la proclamation officielle. https://1291.one/souverain/

10) Nous vous prions de nous indiquer la personne de contact pour ce faire.

Veuillez agréer nos salutations les meilleures. Signé lisiblement avec adresse, e-mail et no de tél.

Texte prêt à être imprimé Aux-membres-de-la-municipalite –A-qui-de-droit-13Télécharger

Bonjour, bonnes nouvelles apparentes, mais des pièges à méditer.. . Pour nous flatter et faire passer leurs inoculations très dangereuses… Ils rendent les signatures plus faciles aussi pour les initiatives fédérales… Extrait: ” initiatives populaires, qu’elles soient munies ou non des attestations de la qualité d’électeur. …”
Selon la nouvelle loi Loi COVID-19 du 19 mars 2021 soumise à référendum… Ils veulent nous fatiguer en provoquant de multiples référendums fragmentés et en pratiquant la carotte et le bâton … (Cas de rigueur, assurance-chômage, RO 2021 153 accueil extra-familial pour enfants, acteurs culturels, manifestations) selon son Art. 2, al. 11 Afin de promouvoir l’exercice des droits politiques, le Conseil fédéral peut prévoir que les demandes de référendum ou d’initiative populaire munies du nombre de signatures requis doivent être déposées auprès de la Chancellerie fédérale avant l’expiration du délai applicable aux référendums et aux initiatives populaires, qu’elles soient munies ou non des attestations de la qualité d’électeur.  https://www.fedlex.admin.ch/eli/oc/2021/153/fr

Nous sommes donc pour une révision totale de la constitution suisse, contre notamment l’article 193, al. 4, qui nous soumet à l’OMS , et à ses abus Covidistes, à ses fausses pandémies et épidémies, en fait des plandémies destructrices de toutes nos libertés démocratiques sans raisons sérieuses. Référendums, 3 x NON Suspects dès 12 ans ! selon l’ art. 24f  1 Les mesures des art. 23k à23n, 23q et 24c

Translate »